NatureWorks : nouvelle génération de lactides grade polymère

Partager cet article avec :
R,R-lactide à gauche, S,S-lactide à droite, forme meso en bas.

NatureWorks, l’un des principaux producteurs de lactides biosourcés, annonce le lancement mondial de son nouvel Ingeo M700. Il s’agit d’un diester cyclique de l’acide lactique ou lactide, de grade polymère, de haute pureté et riche en meso-lactide. Cette forme meso combine dans sa forme cyclisée un acide L-lactique et D-lactique. Selon, NatureWorks, ce composé meso est peu proposé par ces concurrents, qui privilégient la forme racémique.

Des propriétés apportées par la forme meso

Ingeo M700 peut être utilisé en tant qu’intermédiaire pour des copolymères, des résines amorphes, des substrats greffés, des additifs pour résines, des adhésifs, des revêtements, des élastomères, des toners d’impression, des tensioactifs… Son point de fusion est inférieure à 60° C, à comparer à la température de fusion du lactide racémique de près de 130°C et celle du L- ou D- lactide autour de 97°C. Fournir un produit ayant un point de fusion plus bas permet à NatureWorks de fournir aux transformateurs un intermédiaire chimique plus efficace à différents niveaux. Grâce à Ingeo M700, le procédé peut être plus économe en énergie et simplifié.

Ingeo M700 est jusqu’à deux fois plus sensible à des réactions d’ouverture de cycle que les versions L -, D- ou racémiques, ce qui peut signifier moins d’utilisation de catalyseur, des températures de réaction plus basses, un temps de réaction plus rapide et un débit amélioré.

Partager cet article avec :