Australie : Muradel produit des biocarburants à base de micro-algues

Partager cet article avec :
Bassin de production de microalgues chez Muradel.
Bassin de production de microalgues chez Muradel.

La société de carburants renouvelables Muradel a démarré la première unité de démonstration d’Australie de conversion de microalgues en pétrole brut d’origine renouvelable. Ce programme est un premier pas vers la construction d’une usine commerciale de production de 80 millions de litres de pétrole vert par an d’ici à 2019, soit l’équivalent de 500 000 barils de pétrole, capables d’alimenter 30 000 véhicules.
L’usine de démonstration, représentant un investissement de 10,7 millions de dollars, est installée à Whyalla dans le sud de l’Australie. Elle utilise la technologie Green2Black, déposée par la société Muradel, fondée par David Lewis, p-dg et professeur associé à l’Université d’Adélaïde. Elle consiste à utiliser directement de la biomasse algale produite sur place, de la biomasse végétale et des déchets organiques, pour alimenter un réacteur à eau subcritique capable de convertir en quelques minutes cette matière organique en pétrole brut vert par liquéfaction hydrothermale sans usage de catalyseur. Ce pétrole est l’équivalent d’un pétrole brut fossile qui doit ensuite subir des étapes de raffinage.

Les micro-algues source de biomasse
La société précise que les micro-algues utilisées proviennent de souches résistantes qui sont cultivées de manière durable dans des bassins d’eau de mer avec une forte productivité, compte tenu des conditions ensoleillements importantes de l’Australie. Elles ne sont pas exploitées pour leur capacité à produire elles-mêmes des hydrocarbures.

L’usine de démonstration a été financée à hauteur de 4,4 millions par une subvention de l’Agence australienne des énergies renouvelables, auxquelles se sont ajoutés des subventions locales. Muradel assure que les coûts de production de son pétrole vert sont compétitifs avec ceux de la filière fossile.

 

Partager cet article avec :