Microalgues : Solazyme doit réduire ses coûts

Partager cet article avec :

solazymeBDLa société américaine Solazyme, qui développe des produits de haute performance à partir de microalgues, est en train de traverser une mauvaise passe. Elle vient d’annoncer son intension de réduire ses effectifs et mettre en œuvre des mesures de réduction de coûts afin de réduire ses frais d’exploitation d’au moins 18 millions de dollars en 2015. Déjà la société prévoit de provisionner entre 3 et 5 millions de dollars dans ses comptes du quatrième trimestre pour couvrir des frais de départs volontaires et des coûts de fermeture.
Dans le cadre de ce plan de redressement qui s’achèvera à la fin du premier semestre, le président de Solazyme s’est porté volontaire pour réduire son salaire de base de 25% à compter du 1er janvier. Tous les autres membres de l’équipe de direction se sont portés volontaires pour réduire leur salaire de base de 10%.

Un avertissement aux marchés

Ces informations ont été publiés dans un formulaire « 8-K », utilisé aux Etats-Unis pour aviser les investisseurs de tout événement important pour les actionnaires ou la Securities and Exchange Commission (SEC) qui est l’organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers.

En France, Solazyme s’était fait connaître pour son association avec Roquette. Les deux sociétés avaient créé une coentreprise dans les ingrédients à partir d’algues en 2011 qu’ils avaient dissout en 2013.

Partager cet article avec :