Microalgues : Fermentalg commente ses perspectives 2015

Partager cet article avec :
Pierre Calleja, le président-fondateur de Fermentalg.
Pierre Calleja, le président-fondateur de Fermentalg.

Pour la société Fermentalg, spécialisée dans l’exploitation des microalgues, l’année 2015 sera marquée par la construction de son premier démonstrateur industriel (Unité de développement industriel ou UDI) dont la 1ère pierre a été posée le 12 février dernier. Cette unité de 400 tonnes/an, représentant un investissement de 20 millions d’euros, sera essentiellement dédiée à la production d’oméga‐3 et d’oméga-6 pour le marché de la nutrition humaine. Les premières ventes de produits sont annoncées pour 2016. Fermentalg a d’ores et déjà reçu l’agrément « Novel Food » européen pour son premier produit, l’huile enrichie en DHA (oméga-3) pour le marché de la nutrition humaine, et prévoit de déposer des demandes d’autorisations dans d’autres régions du monde.

Un financement par augmentation de capital

Ce passage au stade industriel est rendu possible grâce à l’augmentation de capital de 40 M€ réalisée dans le cadre de l’introduction en Bourse de Fermentalg sur Euronext à Paris. Cette levée de fonds, sur souscrite 4 fois, a permis à la société d’afficher une trésorerie de l’ordre de 40 M€ au 31 décembre 2014.

Pour ce qui est de l’exercice 2014, les revenus issus des contributions financières de partenaires industriels de Fermentalg se sont élevées à 0,9 M€ contre 0,2 M€ en 2013.

Les produits opérationnels, intégrant les subventions et le Crédit d’Impôt Recherche, s’élèvent à 2,3 M€, en progression de +62% sur un an. La progression des charges opérationnelles courantes (+55% à 5,7 M€) traduit la montée en puissance de la société en termes de R&D (+27% à 3,3 M€) et de ressources financières, administratives et commerciales (+126% à 2,3 M€). Au 31 décembre 2014, Fermentalg comptait 58 collaborateurs.

Sur l’exercice, le résultat opérationnel courant, avant paiement en actions, ressort à -3,4 M€ (-2,3 M€ en 2013). Après prise en compte des autres charges opérationnelles et du produit net de la trésorerie, le résultat net 2014 atteint -4 M€ contre -1,8 M€ en 2013.

Partager cet article avec :