Micro-algues : Fermentalg démarre le programme Trans’Alg

Partager cet article avec :
Fermentalg
Fermentalg est spécialisé dans l’exploitation des microalgues.

La société de biotechnologie industrielle Fermentalg vient de conclure les accords de consortium préalables au démarrage du programme Trans’Alg, annoncé en janvier dernier. Cette étape s’accompagne d’une 1ère tranche de financement par Bpifrance à hauteur de 2,4 M€ pour Fermentalg. Un démonstrateur pré-industriel d’une capacité de 80 m3 sera installé sur le site de l’Unité de Développement Industriel (UDI) Daniel Thomas de Fermentalg à Libourne.

Autour de Fermentalg, chef de file, Trans’Alg va fédérer deux ETI, Condat (lubrifiants industriels) et Pierre Guérin (équipements de fermentation) et deux partenaires académiques, le CEA (LCPV) et le CNRS (Bioteam ICPEES). Mais la société de Libourne mentionne aussi la participation d’autres partenaires comme Arkema, Soprema, l’Union Coopératives Viticoles d’Aquitaine ou encore l’Iterg.

Trans’Alg a pour objectif de produire massivement, à bas prix (1 à 5 €/kg), des matières premières de substitution aux produits pétroliers. De nombreuses applications sont ciblées sur des marchés de plusieurs centaines de milliers de tonnes par an (bioplastiques, plastifiants, polyols, lubrifiants industriels, membranes d’étanchéité, mousses d’isolation thermique, carburants, etc.).

Un programme de 31,2 M€ sur 5 ans

Rappelons que ce programme va mobiliser un montant de 31,2 M€ sur 5. Il sera financé à hauteur de 13,9 M€ par le Programme d’investissements d’avenir, piloté par le Commissariat général à l’investissement (CGI) et opéré par Bpifrance. Fermentalg bénéficiera de 8,3 M€ de financements répartis en 2,7 M€ de subventions et 5,6 M€ d’avances remboursables.

Trans’Alg est labellisé par les pôles de compétitivité Xylofutur, Alsace Energivie, Mer Méditerranée et Trimatec.

Partager cet article avec :