Michelin producteur de caoutchouc naturel éco-responsable

Partager cet article avec :
Michelin construit une filière de pneus biosourcés.
Michelin acteur de la mobilité durable.

Michelin vient de s’associer en Indonésie avec Barito Pacific Group (BPG) dans la création d’un joint-venture pour la production de caoutchouc naturel éco-responsable. Selon les termes de l’accord, cette nouvelle société sera détenue à 53% par BPG et à 47% par Michelin. L’apport de Michelin s’élève à 55 millions de dollars.

Le projet porte sur la reforestation de trois concessions d’une surface totale de 88000 hectares ravagées par une déforestation incontrôlée. Sur la moitié de ces surfaces, situées respectivement dans les provinces de Jambi (Sumatra) et du Nord-Est de Kalimantan-Timur (Bornéo), des hévéas seront plantés afin de produire du caoutchouc naturel (environ 80 000 tonnes). L’autre moitié des parcelles aura pour but de recréer un environnement naturel, de créer des cultures vivrières pour la population locale, et de réimplanter d’autres espèces végétales endémiques. Ce projet créera à terme 16 000 emplois locaux directs ou indirects.

Dans le cadre de la promotion de pratiques de production de caoutchouc naturel durable, Michelin a choisi de mettre en place une coopération sur le long terme avec l’Organisation Non-Gouvernementale WWF. Ce partenariat sur quatre ans signé le 24 avril 2015 par Jean-Dominique Senard, président de Michelin et Marco Lambertini, président de WWF international, comporte trois volets :

un partenariat global portant sur la promotion de meilleures pratiques de la plantation des hévéas, des méthodes d’extraction et de la transformation de la gomme, dans les instances internationales représentatives de la filière.

un partenariat avec WWF France et WWF Indonésie pour la recherche et la mise en place des meilleures solutions possibles dans les zones des plantations, WWF étant présent sur des concessions mitoyennes à celles de Michelin/Barito. A cet effet, Michelin et Barito Pacific Group ont mis en place un organe de gouvernance spécifique où siègera le WWF. La coordination locale entre Michelin et WWF vise aussi à protéger les parcs naturels de Tiga Pulluh et Limau aujourd’hui menacés.

un partenariat ciblé avec la Fondation WWF France portant sur des opérations de protection, de conservation et de restauration de la faune et de la flore dans et autour des zones des concessions.

Malgré l’avènement des élastomères fossiles, l’industrie des pneumatiques n’a jamais pu se passer de polyisoprène, un dérivé historique, issu de l’hévéa, et qui représente encore le quart de sa matière première.

 

Partager cet article avec :