Michelin et Tereos collaborent pour la production de biobutadiène

Partager cet article avec :
Michelin construit une filière de pneus biosourcés.

Le spécialiste français de la fabrication de pneumatiques poursuit sa stratégie de développement de filière française de pneus biosourcés. Un mois après la mise en place du projet BioButterfly avec Axens et IFP Energies nouvelles (IFP EN), Michelin a conclu un accord de partenariat avec le sucrier français, Tereos. Toujours dans la construction d’une filière de production de butadiène biosourcé, les deux groupes entendent « mettre en place une filière de transformation de matières premières agricoles et de sécurisation sur le long terme de l’approvisionnement en biomasse à échelle industrielle ».

Un partenariat en amont

Dans le projet Bio Butterfly, IFP EN et Michelin vont travailler sur la transformation de l’alcool en butadiène. Axens interviendra avec son expertise en chimie catalytique. Michelin terminera avec l’étape de polymérisation, avec pour objectif la mise en route d’une usine de 150 000 tonnes par an de caoutchouc synthétique biosourcé à l’horizon 2020. Le groupe coopératif Tereos interviendra ainsi en amont pour l’approvisionnement et la transformation de matières agricoles. « Tereos est heureux de s’engager aux côtés de Michelin dans ce projet prometteur pour la mise au point de procédés résolument orientés vers l’innovation et le développement durable. Ce partenariat marque l’association de deux groupes français ancrés dans leurs territoires et ouverts sur l’international », s’est félicité Alexis Duval, président du directoire de Tereos.

Partager cet article avec :