Metabolix présente un nouveau PHA biosourcé

Partager cet article avec :

Le spécialiste des bioproduits pour le secteur de la plasturgie et de la chimie a présenté sa nouvelle gamme Mirel de polyhydroxyalcanoate (PHA) biosourcé à l’occasion de la conférence “Innovation takes root 2014“. Cet élastomère amorphe, fabriqué à partir d’amidon de maïs, permet de modifier la ductilité et la flexibilité de polymères tels que l’acide polylactique (PLA). « Les modificateurs de caoutchouc Mirel sont une extension de la plateforme de technologies PHA de Metabolix. Leur capacité de modifier et d’améliorer le PLA démontre que leur performance est comparable à des modificateurs de caoutchouc classique non renouvelables traditionnels, sans compromettre la nature renouvelable du PLA ou les caractéristiques clés de transparence et de compostabilité », indique Bob Engle, vice-président de Metabolix. Pour des applications en extrusion, les produits Mirel diminuent  la rigidité et la fragilité du PLA. Pour la fabrication de films, ils permettent d’accroître leur résistance au déchirement. Basé à Cambridge dans le Massachussetts (Etats-Unis), Metabolix commercialise des dérivés biosourcés de PHA entrant dans des applications d’emballage, d’additifs de performance ou celles nécessitant des propriétés de biodégradation fonctionnelle. La société américaine propose également des produits chimiques biosourcés (acide acrylique et gamma-butyrolactone) et des variétés de switchgrass de graines oléagineuses et de canne à sucre enrichies en polyhydroxybutyrate (PHB).

Partager cet article avec :