Matériaux biosourcés : IFMAS facilite l’accès aux start ups et aux PME

Partager cet article avec :
Vue des laboratoires d’Ifmas à Villeneuve-d’Ascq.

L’Institut français des matériaux Agro-Sourcés (IFMAS) a récapitulé son offre d’hébergement sur son site de Villeneuve d’Ascq à destination des PME, des start-ups et des équipes de R&D. Au sein de son bâtiment de 2400 m2 sur trois niveaux, la société privée met à disposition un étage complet pour l’accueil des entreprises et chercheurs extérieurs. Cet espace comprend 200 m2 de bureaux et 300 m2 de laboratoires. IFMAS précise que les sociétés « ont la possibilité de louer l’ensemble ou une partie de ce plateau », que ce soit sur une période de courte ou de longue durée.

Proximité avec les plateformes technologiques de l’IFMAS

Dans le cadre de l’offre de services d’IFMAS, les entreprises installées dans le bâtiment pourront bénéficier d’un accès facilité aux six plateformes technologiques : synthèse organique, polymérisation, formulation, plasturgie, analyses et caractérisations structurales. « Aux nombreux atouts offerts par un hébergement chez IFMAS s’ajoute la possibilité de partenariat sur des projets de recherche et de maturation avec un accès facilité à des pilotes, ceci de façon très réactive. Tout est mis en œuvre pour favoriser l’accélération vers les marchés applicatifs pour les partenaires et clients d’IFMAS dans un cadre idéal », affirme François Ténégal, Directeur Général d’IFMAS. Les sociétés ont ainsi la possibilité de louer certaines salles pré-équipées et des équipements afin de procéder à des essais préliminaires et de réaliser les premières montées en échelle. Parmi les technologies disponibles, IFMAS met à disposition un skid de polycondensation, des réacteurs de synthèse organique de différentes tailles, des réacteurs sous pression, des équipements de formulation et d’application de coating. Il est également équipé d’une plateforme dédiée aux analyses physico-chimiques (RMN, GCMS, ATG-IR) et aux évaluations d’impact environnemental (COV, vieillissement, biodégradabilité, etc.)

Plusieurs projets de R&D déjà hébergés

Dans le cadre de son appel à projets initié en avril 2016, IFMAS a finalement retenu quatre projets pour être hébergés au sein de l’Institut. Le projet BIOSTIC vise à développer des peintures pour des revêtements monocouches biosourcés pour des applications dans le secteur du transport. Le deuxième, dénommé MACDAM, consiste à trouver une voie de valorisation économique des coproduits d’amidonnerie en proposant d’élaborer des matériaux biosourcés à partir de composants notamment cellulosiques, hémicellulosique, pectiques et protéique. Le programme PCATISO a pour objectif de développer un nouveau procédé performant pour la fabrication de l’isosorbide. Enfin, le dernier projet intitulé RESIBIO ambitionne d’obtenir des résines alkydes 100% végétales résistantes à l’eau pour des applications dans le domaine des peintures.

Partager cet article avec :