Matériaux biosourcés : Grenoble INP-Pagora partenaire de Virginia Tech

Partager cet article avec :
Julien Bras à gauche et E. Johan Foster à droite dans les locaux de Virginia Tech.
Julien Bras à gauche et E. Johan Foster à droite dans les locaux de Virginia Tech.

Le Laboratoire Génie des Procédés Papetiers, LGP2, et l’École internationale du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux, Grenoble INP-Pagora, annoncent la mise en place d’une collaboration avec l’université américaine Virginia Tech.

Située à Blacksburg à l’extrême sud-ouest de la Virginie , Virginia Tech (Virginia Polytechnic Institute and State University) est un institut de recherche de premier plan. Son campus accueille plus de 31000 étudiants chaque année. Dans le classement Best Colleges de 2015, Virginia Tech arrive au 71e rang national et au 21e rang des universités publiques américaines. Plusieurs de ses spécialités sont classées parmi le top 20 des programmes offerts dans leurs domaines aux États-Unis : génie civil, génie électrique et informatique, génie mécanique, génie de l’environnement, ingénierie des systèmes, génie mécanique, ingénierie des systèmes biologiques et génie chimique.

Depuis deux ans, à l’initiative de Julien Bras, Maître de conférences à Grenoble INP-Pagora et responsable de l’équipe Matériaux biosourcés multi-échelles du LGP2, un partenariat se met activement en place avec E. Johan Foster, Maître de conférences au département Materials Science and Engineering de Virginia Tech, spécialisé dans les bio(nano)matériaux fonctionnels et supramoléculaires.

Séjours croisés

Cette coopération prend la forme d’un « long duration visitor grant program » du Laboratoire d’Excellence Tec 21. Il est composé de séjours de ces enseignants-chercheurs de deux ou trois mois par an (sur trois ans) dans l’établissement partenaire visant à favoriser les synergies sur leurs thèmes de recherche communs. Durant son séjour, le professeur invité donne des conférences et visite d’autres laboratoires en lien avec ses thématiques.

À Grenoble INP-Pagora, Johan Foster a ainsi présenté ses recherches aux étudiants, proposé des séminaires notamment sur la recherche aux États-Unis et dispensé des cours sur les polymères fonctionnels. Julien Bras a, quant à lui, visité les infrastructures de Virginia Tech et présenté ses recherches sur les nanocelluloses.

Un co-encadrement de thèse

Ce programme recouvre aussi le co-encadrement d’une thèse financée par Tec 21 et réalisée actuellement au LGP2 par une doctorante américaine, Megan Smyth, sur la fabrication de biomatériaux cellulosiques pour des applications médicales.

D’autres actions renforcent cette collaboration entre Grenoble INP-Pagora et Virginia Tech. Ainsi, une élève-ingénieure de 2e année, option Ingénierie de la Fibre et des Biomatériaux, a effectué son stage dans l’université américaine cet été. Par ailleurs, l’établissement d’échanges plus réguliers entre les deux institutions universitaires est étudié.

Enfin, Julien Bras et E. Johan Foster assisteront, comme co-présidents, Alain Dufresne, Professeur de Grenoble INP-Pagora, qui présidera l’International Conference on Nanotechnology for Renewable Materials de la TAPPI, du 13 au 16 juin prochains à Grenoble.

À long terme, ce partenariat franco-américain pourrait se poursuivre sur de nouveaux projets de recherche et de collaboration.

Contact : Julien.Bras@pagora.grenoble-inp.fr

Partager cet article avec :