L’Europe occidentale, premier consommateur de biolubrifiants

Partager cet article avec :

Selon une étude du cabinet américain Transparency Market research (www.transparencymarketresearch.com), le marché mondial des lubrifiants aurait atteint plus de 45 millions de tonnes en 2010. En moyenne, ce marché est attendu avec une croissance annuelle de 2,2% à 2,5% pour les 10 prochaines années. En termes de consommation ainsi que la production, l’Asie Pacifique a émergé en tant que leader incontesté sur le marché, représentant 37% de la consommation mondiale en 2010, avec un rythme de croissance attendu de 3,5% au cours de la prochaine décennie. L’Amérique du Nord est le deuxième plus grand marché pour les lubrifiants, représentant 28% de la consommation totale, mais ce marché est stagnant et devrait croître d’à peine 1,3% au cours des cinq prochaines années.
L’étude souligne également que les préoccupations environnementales croissantes et la sensibilisation des consommateurs, en particulier dans les marchés d’Europe occidentale, ont été les premiers moteurs de la demande de bio-lubrifiants à base de matières premières renouvelables. Ces produits sont principalement dérivés d’huiles végétales. En outre, des organismes publics tels que l’USDA (ministère de l’agriculture américain) ont fait la promotion de ces produits avec des avantages fiscaux et des politiques « d’achats préférés ». Dans le cadre du programme BioPreferred, l’USDA a enregistré plus de 200 lubrifiants et fluides produits connexes. Coût et qualité sont des questions essentielles pour ces bio-lubrifiants à base de matière végétale qui coûtent environ 30% à 35% de plus que leurs homologues à base d’huile minérale.
L’Europe occidentale est le plus grand consommateur mondial de bio-lubrifiants à raison d’une consommation annuelle de plus de 130000 tonnes en 2010. Les bio-lubrifiants ne représentaient néanmoins que 3% à 4% de la demande totale européenne tandis que le chiffre correspondant à l’échelon mondial est proche de 1,5%
En terme de concurrence, le marché mondial des lubrifiants est modérément concentré. Les principaux acteurs du marché sont des groupes pétroliers : Exxon Mobil, Shell, British Petroleum, Chevron et Total. Ensemble, ces entreprises représentaient plus de 40% du marché des lubrifiants. Presque toutes ont également pris pied dans le développement et la commercialisation de lubrifiants à base d’huiles végétales.

Partager cet article avec :