Les ingrédients issus du végétal se font une place dans la cosmétique

Partager cet article avec :

Article paru dans le magazine Formule Verte n°25, mars 2016

A l’occasion du salon Cosmetagora, les ingrédients naturels issus de la biomasse ont été mis à l’honneur. Tour d’horizon non exhaustif des nouveautés présentées à destination de l’industrie cosmétique.

La huitième édition de l’événement annuel Cosmetagora s’est déroulée les 12 et 13 janvier derniers à Paris. Cette manifestation a été l’occasion pour les fabricants de matières premières de présenter leurs nouveautés produits pour la formulation cosmétique. Parmi ceux-ci, la société BASF a présenté son nouvel actif anti-âge 100 % naturel Neurobiox. Ce produit fabriqué à base d’achillée millefeuille (Achillea millefolium), stimule les capacités de renouvellement cellulaire et d’épaississement de l’épiderme. Le groupe compte également ses actifs issus de l’arganier, en particulier son produit Argaessential. élaboré à partir de pulpe d’argan, il s’agit d’un produit permettant de densifier et de raffermir la peau, en stimulant la production de collagène et en limitant le vieillissement des adipocytes. « Nous avons débuté la recherche d’actifs à base d’argan depuis une dizaine d’années. Ce qui a permis de développer des ingrédients cosmétiques tels que l’Argatensyl aux propriétés anti-rides ou encore l’acide gras insaturé Lipofructyl Argan », précise Stéphane Lacoutière, directeur marketing Europe de la division Personal Care de BASF. Avant de poursuivre : « Nous travaillons également sur le développement d’ingrédients cosmétiques à partir d’huiles de palme et de palmiste, produites de manière durable ». Les Laboratoires Expanscience ont profité du salon pour dévoiler deux nouveaux actifs d’origine végétale. Le premier est la macaline, issu de la maca (Lepidium meyenii) aux effets amincissants à l’instar de la caféine. Le deuxième est Pixalia, destiné aux applications dermatologiques. Il s’agit d’un mélange de polyphénols régulant la production de sébum. Il est issu d’une plante africaine, Cleome gynandra, cultivée au Burkina Faso. Le groupe Clariant a, pour sa part, exposé son nouvel ingrédient Plantasens Olive Active HP issu de l’olive. Possédant des applications anti-âge, cet insaponifiable permet également de protéger des dommages liés aux rayons ultraviolets en limitant la peroxydation lipidique. De son côté, Evonik a mis l’accent sur son produit Varisoft EQ100, un agent conditionnant destiné aux produits pour les cheveux. Cet ester quaternaire est produit à partir d’huile de colza.

Quant au groupe Bayer, il a mis l’accent sur plusieurs produits lors du salon, au travers de sa division Serdex. Parmi ceux-ci, il a présenté son produit Teca élaboré à partir de talapetraka (Centella asiatica) provenant de Madagascar. Possédant des propriétés cicatrisantes pour la peau et anti-vergetures, il s’agit d’un extrait purifié à 95 % contenant des dérivés tri-terpéniques: acide asiatique, acides madécassique et asiaticoside. Toujours à partir de talapetraka, Bayer commercialise ses Hétérosides de talapetraka aux propriétés anti-âge et qui améliorent les fonctions barrières de la peau. Enfin, Bayer a présenté également ses extraits d’Embelia concinna, aux vertus apaisantes pour la peau.

L’extraction par solvants eutectiques a la cote

La société Gattefossé a présenté lors du salon ses ingrédients à base de plantes asiatiques : Sophora flavescens, lotus, gingembre et bambou. Parmi ces produits, elle s’est focalisée sur le produit Gatuline Spot-Light, issu de racines de Sophora flavescens. Il est composé de sophoraflavonone G et de matrine stimulant la desquamation de la peau. Le groupe travaille également sur des actifs végétaux « nouveaux » extraits par solvants eutectiques, mimant la composition du milieu dans une cellule végétale. Un domaine dans lequel Naturex a pris de l’avance. La société française spécialisée dans les ingrédients naturels a lancé sa gamme de composés actifs Eutectys, issus d’extraits de plantes par eutectigenèse.

Cette technique d’extraction permet de prélever les actifs végétaux sous une forme plus concentrée ou plus active, comparée à des extraits hydroglycérinés classiques. De plus, ces produits se révèlent faciles à formuler, à la fois miscibles dans l’eau et les glycols. La gamme Eutectys de Naturex se compose de six différents produits : extrait de feuille d’olivier (antiâge et protection UV), de fleur de safran (antirides et éclaircissant), de prèle (apaisant et antioxydant), de rose de Jericho (éclaircissant), de romarin (antioxydant) et de criste marin (éclaircissant). Traditionnellement utilisatrice de matières grasses végétales telles que les huiles, l’industrie cosmétique a recours aujourd’hui à la chimie du végétal en ce qui concerne les ingrédients actifs. Une tendance qui devrait encore se perpétuer grâce à l’exploitation de nouvelles espèces de plantes et à l’émergence de techniques innovantes d’extraction telles que l’eutectigenèse, dans les années à venir. ■

 

Partager cet article avec :