Les enzymes lignocellulosiques de Dyadic font leurs preuves

Partager cet article avec :
Dyadic
Dyadic développe des enzymes capables d’extraire des sucres lignocellulosiques.

Dyadic International, société américaine de biotechnologie spécialisée dans les enzymes industrielles et les protéines, a communiqué les résultats de sa coopération avec l’entreprise suédoise Sekab E-Technology dans le projet Disco. Financé pour quatre ans par l’Union Européenne dans le cadre d’un consortium réunissant instituts de recherche, universités et partenaires industriels de toute l’Europe (dont la branche néerlandaise de Dyadic qui abrite son principal centre de recherche), Disco porte sur la vérification de l’efficacité d’enzymes dans la dégradation de la cellulose en sucres fermentescibles, avec l’objectif de produire du bioéthanol. Dans le cadre du projet Disco, les enzymes AlternaFuel CMAX de Dyadic ont pu prouvé leur efficacité dans une unité de démonstration d’éthanol de Sekab à Örnsköldsvik, en Suède. Sekab étant l’une des principales sociétés Cleantech de suède, et l’un des principaux producteurs de bioéthanol.
« Sekab a les compétences nécessaires pour montrer si les résultats que nous avons observés à l’échelle du laboratoire se vérifient aussi plus grande échelle », a déclaré Jan Wery, directeur de recherche de Dyadic. « De telles expériences sont essentielles pour montrer à nos clients la maturité et l’évolutivité de nos nouvelles enzymes lignocellulosiques. L’industrie enzymatique se développe rapidement, notamment en raison de la demande croissante pour les biocarburants lignocellulosiques, et nous travaillons en permanence à proposer de nouveaux produits plus performants à moindre coût.» Dyadic utilise une plateforme technologique intégrée basée sur son champignon C1 breveté et exclusif, qui permet la fabrication et le développement à grande échelle des enzymes à faible coût et d’autres protéines aux débouchés diversifiés. La plate-forme technologique C1 peut également être utilisée pour  le criblage de nouveaux gènes et des protéines.

 

Partager cet article avec :