Les bioplastiques à l’honneur

Partager cet article avec :

Le colloque « Les plastiques bio : réalités et perspectives », s’est tenu le 24 janvier à l’initiative de la Société française des ingénieurs des plastiques (SFIP) et de Plastics Europe, syndicat européen des producteurs de plastiques, en partenariat avec la revue Plastiques et Caoutchoucs. Cet événement a été l’occasion pour différents acteurs du secteur (producteurs de matières, transformateurs, chercheurs, etc.) de se réunir et débattre des polymères biosourcés et/ou biodégradables. Actuellement, les bioplastiques représentent un marché global de plus d’un milliard de dollars, avec une progression annuelle de 20 %. « Le volume de production des bioplastiques en 2020 devraient atteindre 4,5 millions de tonnes, soit une toute petite part de la production totale de plastiques, qui devrait se chiffrer à 265 Mt annuelles. Ces bioplastiques se destineront donc d’abord à des marchés de niches », précise Luc Avérous, professeur à l’Ecole européenne de Chimie, polymères et matériaux de Strasbourg. Au cours du colloque, plusieurs producteurs de matière première (Roquette, BASF, Braskem, Novamont, etc.) et industriels transformateurs (Sphere, Danone, etc.) ont présenté leurs produits ou leur applications des bioplastiques, actuellement disponibles sur le marché. Au niveau de la recherche sur ces matériaux, la France est moins avancée que d’autres pays comme les Etats-Unis, le Canada ou encore les pays asiatiques. Cependant, elle possède des structures favorisant la mise en place de projets de R&D, parmi lesquels France Green Plastics, Axelera, ou encore le GDR Biomatpro (Groupement de recherche national CNRS-Inra). « En France, près d’une vingtaine de projets de recherche, représentant un budget total de 64 M€, ont été montés depuis 2006. Cela démontre que la France possède une dynamique active voire qui s’amplifie sur le sujet », indique Thierry Stadler, directeur général du pôle IAR.

Partager cet article avec :