Leaf Resources avance dans son projet de bioraffinerie en Malaisie

Partager cet article avec :

La société australienne Leaf Resources, spécialisée dans la conversion de biomasses en sucres, a signé deux protocoles d’accords en lien avec son projet de développement d’une bioraffinerie à Segamat en Malaisie.

Le premier a été conclu avec la société malaisienne Biovision & Greenergy Sdn Bhd (B&G) qui lui permettra de sécuriser l’approvisionnement en matière première de sa bioraffinerie, en l’occurrence de la fibre de coques de noix de palme (empty fruit bunch fibre (EFBF)). B&G pourrait livrer jusqu’à 100 000 tonnes par an d’EFBF sur une période de 10 ans.

Le second accord a été signé avec le chimiste malaisien Petronas Chemicals Group Berhad (PCG). Dans un premier temps, il prévoit une étude des marchés et des technologies biotech disponibles, avant de se lancer dans une valorisation des sucres produits à Segamat.

Ken Richards, directeur général de Leaf Resources, voit en tout cas dans ces signatures le signe d’un intérêt croissant pour le développement d’une chimie s’appuyant sur des matières premières renouvelables.

Déconstruire la lignocellulose

Le procédé Glycell de Leaf Resources consiste à utiliser des résidus de glycérol, issus de l’industrie du biodiesel, à basse pression et basse température, dans la déconstruction de la lignocellulose en cellulose, lignine, hémicellulose et silice. La cellulose est ensuite convertie en sucres cellulosique par hydrolyse enzymatique, tandis que la lignine, l’hémicellulose, le glycérol purifié et la silice sont valorisés comme co-produits.

Partager cet article avec :