Le taux d’éthanol dans les carburants fluctue au Brésil

Partager cet article avec :

A compter du 1er mai, le taux d’incorporation d’éthanol dans l’essence au Brésil va passer de 20 à 25% pour les véhicules utilisant un moteur à essence. L’annonce a été publiée dans le Journal officiel du pays. Selon le gouvernement, cette mesure a été prise « en gardant à l’esprit la nécessité de garantir l’approvisionnement adéquat de carburant sur tout le territoire brésilien ». En 2011, le gouvernement avait annoncé un mouvement inverse, à savoir une baisse du taux d’incorporation de 25 à 20% pour répondre à une baisse des récoltes de canne à sucre qui avait entraîné une hausse des prix de l’éthanol et donc du carburant. Parallèlement à cette incorporation d’éthanol dans l’essence, le Brésil continue de proposer le E85, carburant composé à 85% d’éthanol, mais qui nécessite une adaptation particulière du moteur ou un moteur flex fuel.

Hausse de la demande en carburant

Cette fois la hausse de taux d’incorporation au Brésil a pour objectif de maîtriser les importations de carburants qui pèsent sur la balance commerciale, alors que la demande intérieur en carburant flambe avec le développement économique. Platts rapporte que les importations d’essence au Brésil se sont élevées à 3,780 millions m3 en 2012, contre 2,186 millions m3 en 2011, d’après des données de l’Agence nationale du pétrole (ANP, Brésil).

Rappelons qu’en Europe le taux d’incorporation de biocarburant a été fixé à 10% à l’horizon 2015. En France, le gouvernement veut fixer la barre à 7%.

Partager cet article avec :