Le projet Ecosmétocentre porte l’activité de Greenpharma

Partager cet article avec :

La PME orléanaise spécialisée dans les services de développement d’ingrédients actifs d’origine naturelle a fait un point sur son projet de recherche Ecosmétocentre. Ce programme vise à mettre au point des molécules actives pour l’industrie cosmétique à partir de plantes des zones naturelles de la région Centre. Ecosmétocentre est un projet collaboratif dans lequel Greenpharma est associé à l’Institut des sciences de la terre d’Orléans et à la PME Bioalternatives (CRO spécialisée des tests in vitro). Dans ce cadre, Greenpharma et ses partenaires ont réussi à identifier une molécule d’intérêt pour la cosmétique, issue de la salicaire commune (Lythrum salacaria). Greenpharma précise que d’autres brevets devraient être déposés prochainement pour des « molécules prometteuses dans 4 autres plantes peuplant les zones humides de Sologne ».

Une plateforme de développement de pointe

Cette avancée a été possible à l’aide d’une plateforme de développement mise au point par Greenpharma.  Elle lui permet non seulement d’effectuer les travaux de recherche conduits dans le cadre Ecosmétocentre, mais aussi d’élargir ses prestations de services. « Via notre plateforme de développement, nous pouvons aussi accompagner nos clients dans la détermination de la meilleure combinaison possible de procédés d’extraction (extraction liquide, CO2 supercritique, etc.) d’une molécule donnée dans une plante donnée », précise Philippe Bernard, p-dg de Greenpharma. En outre, le projet collaboratif  a permis à Greenpharma de renforcer ses équipes par le recrutement d’un technicien, d’un chercheur spécialisé dans la formulation. La PME orléanaise va prochainement accueillir un doctorant en phytochimie, portant son effectif total à 11 personnes.

Partager cet article avec :