Le gouvernement américain mise sur les bioraffineries

Partager cet article avec :
Destroyer USS Chung-Hoon fonctionnant au biocarburant.
Destroyer USS Chung-Hoon fonctionnant au biocarburant.

Dans le cadre d’une directive présidentielle de 2011, les ministères américains de la Marine, de l’énergie et de l’agriculture ont annoncé que trois entreprises avaient obtenu des contrats pour la construction de bioraffineries capables de produire des biocarburants « drop-in » pour les besoins du secteur militaire et privé. « C’est une annonce extraordinaire pour la sécurité nationale de l’Amérique et de notre économie. Chaque fois que nos militaires peuvent utiliser des carburants de source américaine au lieu de s’appuyer sur des sources étrangères, cela sécurise l’approvisionnement de nos forces armées. Et l’expansion de notre secteur des biocarburants avancés signifie la création d’emplois à travers le pays, en particulier en milieu rural », a déclaré le secrétaire à l’Agriculture Vilsack.
Au total, ces projets produiront plus de 380 millions de litres de carburant de qualité militaire en 2016 et 2017 à un prix compétitif par rapport à leurs équivalents pétroliers. Ces carburants de substitution peuvent être mélangés dans un rapport 50/50 avec des combustibles fossiles traditionnels.

Les entreprises bénéficiant d’investissements du gouvernement fédéral pour la construction et la mise en service des bioraffineries sont :
Emeraude Biocarburants avec la construction d’une bioraffinerie de 310 millions de litres par an sur la côte du Golfe du Mexique en utilisant des déchets graisseux ;
Fulcrum BioEnergy avec la construction d’une unité de 37 millions de litres par an à McCarran, Nevada, à partir de déchets solides municipaux comme matière première et le procédé Fischer-Tropsch pour produire du combustible. Le 4 septembre, l‘USDA avait annoncé un prêt garanti de 105 M$ à Fulcrum BioEnergy pour la construction de cette installation (projet Sierra Biofuels).
Red Rock Biocarburants construira une unité de 45 millions de litres par an à Lakeview, Oregon, en utilisant de la biomasse ligneuse ou des sous-produits forestiers. Le procédé Fischer-Tropsch sera également utilisé.

Partager cet article avec :