Le CNRS à l’origine des cinq premiers brevets de Pivert

Partager cet article avec :

Responsable du sous-programme « Catalyse et Biocatalyse » de Genesys (programme de recherche de l’ITE Pivert), l’Unité de catalyse et de chimie du solide (CNRS/Université Lille/Ecole nationale supérieure chimie Lille/Ecole centrale de Lille/Université d’Artois) annonce qu’elle mène de front 6 projets de recherche.

Ses premiers résultats ont même permis à Pivert de déposer cinq brevets, lesquels portent sur des procédés catalytiques permettant de produire des intermédiaires de synthèse pour la chimie à partir de ressources végétales donc renouvelables. Les nouvelles technologies catalytiques découvertes devraient permettre d’accélérer l’industrialisation de procédés de transformation de matières premières oléagineuses en produits chimiques et de contribuer au développement de la bioraffinerie oléagineuse du futur.

Genesys, un consortium académique de 34 laboratoires

Genesys est le programme de recherche précompétitive de l’ITE Pivert visant à déterminer les bases de la bioraffinerie oléagineuse du futur. La recherche porte sur les trois aspects du cycle de la biomasse : production (agronomie, récolte, logistique), fractionnement et transformation de la biomasse, et enfin livraison de bioproduits industriels, au travers des différentes voies chimiques ou biotechnologiques développées. Les projets de recherche précompétitifs du programme Genesys ont débutés en 2012 et 36 projets sont actuellement en cours, développés au sein du consortium académique qui regroupe 34 laboratoires de recherche publiques et des partenaires techniques.

Partager cet article avec :