Le bio-PBT de Lanxess en cours de validation

Partager cet article avec :
genomatica
Application électrique du bio-PBT.

En juin, le groupe Lanxess avait annoncé s’être lancé dans la production de polybutylène bio-téréphtalate (PBT). Ce produit utilise du 1,4-butanediol (BDO) fabriqué à partir de matières premières renouvelables selon le procédé biotechnologique développé par la société américaine Genomatica. Depuis, ce bio-PBT a été livré par Lanxess à plusieurs clients et deux sociétés ont présenté leurs applications à l’occasion du salon K de Düsseldorf.  Mennekes, fabricant de composants électriques, a réalisé une nouvelle boîte de jonction. Trevira, fabricant de fibres et filaments en polyester, a présenté un non-tissé, pour la protection de textiles.

Ces produits constituent les derniers exemples en date justifiant l’intérêt d’utiliser du bio-PBT, dérivé de bio-BDO. DSM, Toray et Far Eastern New Century avaient déjà validé ce matériau dans d’autres applications.

Partager cet article avec :