Le 5-HMF pressenti à la place du formol par Ava-CO2

Partager cet article avec :
HMF_Diagram
Le 5-HMF est une molécule plateforme a haut potentiel.

La société suisse Ava-CO2 mène actuellement un projet de recherche intitulé « Development of a formaldehyde-free urea type adhesive for the manufacturing of wood-based panels ».

Sponsorisé par l’institut suisse pour la technologie et l’innovation (Karlsruhe Institut für Technologie ou KTI), ce projet vise à remplacer tout ou partie du formol par du 5-hydroxyméthylfurfural (5-HMF), molécule plateforme développée par Ava-CO2, dans des applications telles que les résines phénoliques, les résines mélamine-formaldéhyde et les résines urée-formol. Ces dernières entrent dans la fabrication de contreplaqué ou de panneaux de particules, souvent utilisés dans l’ameublement, avec l’inconvénient d’entraîner des relargages de formol. Or ce composé est classé cancérigène et mutagène, alors qu’il reste un produit clé pour l’industrie chimique, source de nombreux composés chimiques. Ava-CO2 rapporte que 10 millions de tonnes sont produites chaque année dans l’Union européenne, et 47 millions de tonnes dans le monde. En 2017, il est prévu que la production annuelle mondiale atteigne 52 millions de tonnes.

Une unité industrielle de 5-HMF depuis 2014

Ava-CO2 est une société suisse spécialisée dans l’utilisation de procédés hydrothermaux (HTC) pour obtenir des produits chimiques et de l’énergie à partir de biomasse. Sa filiale AVA Biochem produit déjà à l’échelle industrielle, depuis février 2014, du 5-HMF de haute pureté renouvelable sur sa plate-forme chimique installée à Muttenz et baptisée Biochem-1. Cette unité, d’une capacité supérieure à 20 tonnes par an, utilise un procédé de carbonisation hydrothermale avec comme matière première du fructose (sucre en C6).

Partager cet article avec :