Lavazza et Novamont ont présenté leur capsule expresso à la COP21

Partager cet article avec :
Capsules en MaterBi de Lavazza.
Capsules en Mater-Bi de Lavazza.

Les sociétés italiennes Lavazza et Novamont ont participé à la COP21, grâce à Shamengo. L’organisation non gouvernementale, ayant pour vocation la recherche, le soutien et le développement des solutions du futur dans le respect de l’environnement, devait utiliser dans son salon VIP des capsules compostables pour expresso de Lavazza, produites à base de Mater-BI 3G, le polymère biosourcé de Novamont de troisième génération. Fruit de 5 années de R&D entre les deux sociétés italiennes, ce produit avait été lancé en mars de cette année.

Après usage, cette capsule a vocation à être déposée dans la poubelle de tri des déchets alimentaires pour une valorisation par compostage à la fois du marc de café et de la capsule en bioplastique.

Des déchets transformés en engrais

Le marc de café de Lavazza a déjà fait la preuve de sa durabilité pendant l’Expo universelle de Milan. Pendant un semestre, une collecte des marcs de café a été réalisée auprès du café du Pavillon Italie, dont Lavazza était le partenaire officiel. Ces marcs ont ensuite été utilisés pour la production de champignons comestibles en partenariat avec la coopérative sociale Il Giardinone.

En pratique, les marcs de café collectés quotidiennement ont été mélangés à des spores et d’autres ingrédients naturels, puis stockés dans des silos permettant une culture verticale selon un processus expérimenté en France par Upcycle. Chaque kilo de marcs de café a permis de produire 300 grammes de champignons comestibles de la famille Pleorotus Ostreatus. Après leur fructification, le marc a pu être transformé un engrais agricole.

Partager cet article avec :