L’Australie délivre deux brevets à Global Bioenergies

Partager cet article avec :

Global Bioenergies qui détient les droits d’exploitation exclusifs sur une vingtaine de familles de demandes de brevets, annonce que deux premières demandes ont abouti en Australie. La société française qui développe des procédés de conversion de ressources renouvelables en isobutène, butadiène et propylène s’est ainsi vue délivrer ses deux premiers brevets, sous les numéros AU2009265373 et AU2010297362.

L’Office Australien de la Propriété Intellectuelle marque ainsi le coup d’envoi de délivrances qui devraient intervenir sur d’autres territoires dont l’Europe, les Etats-Unis, la Chine et le Brésil.

Des brevets autour de l’isobutène

Les brevets délivrés couvrent chacun une étape enzymatique essentielle de la voie de bioproduction d’isobutène construite par Global Bioenergies. Ce procédé a pour particularité de produire de l’isobutène par fermentation directe. Il diffère donc du seul procédé concurrent connu aujourd’hui, bien plus complexe car faisant intervenir un précurseur liquide devant ensuite être extrait, purifié puis converti en isobutène par voie chimique.

« Les activités enzymatiques couvertes par ces brevets ont été implantées avec succès dans des souches bactériennes, et sont aujourd’hui utilisées à l’échelle du laboratoire pour produire de l’isobutène » explique Frédéric Pâques, directeur technique de Global Bioenergies. « De nouvelles générations de souches seront construites et transférées sur notre pilote de Pomacle-Bazancourt, actuellement en construction. Elles seront ensuite transférées sur notre second pilote actuellement en phase d’ingénierie dans les mains du leader industriel Linde, et qui sera opérationnel sur le site de la raffinerie de Leuna en 2015. »

Partager cet article avec :