LanzaTech et SK Innovation s’attaquent au 1,3 butadiène

Partager cet article avec :

SK innovation, société pétrochimique coréenne, et la société néo-zélandaise LanzaTech viennent de s’associer dans le développement d’un nouveau procédé de production de 1,3 butadiène. Cette collaboration permettra d’accélérer la commercialisation d’une voie alternative au butadiène fossile, un produit chimique qui se raréfie avec l’essor du gaz de schiste aux États-Unis. Le travail de développement sera effectué dans le centre de recherche de SK Innovation à Daejeon en Corée du Sud. Un campus qui a démarré en 1995 et héberge plus de 1500 scientifiques et ingénieurs.
Le butadiène, dont le marché est estimé à 20 milliards de dollars, est un intermédiaire pour une vaste gamme de produits : le caoutchouc synthétique utilisé dans les pneus, les tuyaux ou les joints, le nylon 6,6 utilisé dans les textiles et des composants de moteurs automobiles, les adhésifs et d’autres produits chimiques de spécialité.

Le CO2 dévient matière première

LanzaTech passe par une approche biologique pour transformer des effluents gazeux riches en carbone (CO et CO2) issus de sources industrielles comme les aciéries ou du gaz de synthèse généré à partir de n’importe quelle source de biomasse (déchets solides municipaux, déchets industriels organiques ou déchets agricoles) en produits chimiques et carburants. Pour cela, LanzaTech utilise un microbe classé WHO-risk 1, modifié par biologie de synthèse et qui agit comme catalyseur pour la conversion de gaz. LanzaTech est la première entreprise à avoir porté une technologie de fermentation de gaz à un niveau précommercial. En Chine, deux installations convertissent déjà en éthanol les déchets des sociétés sidérurgiques Baosteel et Shougang. Ces deux installations fonctionnent avec une capacité de production annuelle d’éthanol de 100000 gallons (440 000 litres). Une installation commerciale est maintenant en cours pour un démarrage de production en 2014.

En dehors de l’éthanol ou du 1,3 butadiène, LanzaTech s’intéresse aussi à l’isoprène, à la méthyléthylcétone ou encore à l’isopropanol.

Partager cet article avec :