Lantmännen Aspen signe pour l’isooctane de Global Bioenergies et IBN-One

Partager cet article avec :

Pas encore construite, la future unité IBN-One enregistre un nouvel accord pour sa production.

Installations de Cristal-Union sur le site de Bazancourt-Pomacle.
L’usine IBN-One pourrait être installée sur le site de Cristal Union à Bazancourt-Pomacle.

Après un accord avec L’Oréal pour tester des lots de dérivés d’isobutène, Global Bioenergies et IBN-One viennent de signer avec Lantmännen Aspen. L’accord porte cette fois sur de l’isooctane. La coopérative agricole suédoise dispose ainsi de droits d’accès à l’isooctane renouvelable issu du démonstrateur de Leuna, qui doit démarrer cet été, et de la future unité de taille commerciale IBN-One. Dans le cadre de cet accord, « Lantmännen Aspen contribuera financièrement au développement commercial de l’isooctane renouvelable via un partenariat avec Global Bioenergies et IBN-One », souligne les partenaires.

Des utilisation pour les carburants spéciaux

Cet isooctane sera utilisé par Lantmännen Aspen pour les applications de carburants spéciaux utilisés pour les petits moteurs à deux et quatre temps, comme les tronçonneuses et tondeuses. « Nous nous réjouissons d’avoir sécurisé un droit d’accès à de l’isooctane renouvelable, un composé qui présente d’excellentes propriétés pour les carburants spéciaux. En tant que pionnier et acteur clé du marché de l’essence alkylée, nous considérons de notre responsabilité, envers les utilisateurs de carburants spéciaux, de contribuer activement à l’émergence des solutions renouvelables d’avant-garde », s’est félicité Claes Alin, directeur général de Lantmännen Aspen.

Des tests avec des lots issus de Leuna

Dans un premier temps, la société utilisera des lots d’isooctane issu de la transformation de l’isobutène produit par le démonstrateur de Leuna de Global Bioenergies. Lantmännen Aspen deviendra ensuite client de l’usine IBN-One, société commune entre Global Bioenergies et Cristal Union. « IBN-One, premier projet d’usine de pleine taille de bio-isobutène (qui peut facilement être dérivé en isooctane), poursuit son développement. Nous avons récemment annoncé la fin de la phase d’ingénierie conceptuelle, nous avançons à présent vers l’ingénierie de détail. Parallèlement aux efforts sur le plan technique, nous mettons en place l’écosystème commercial : recevoir cette intention d’achat d’isooctane de la part d’un acteur majeur, sur un segment de marché à forte valeur ajoutée apporte clairement une pierre à l’édifice », a déclaré Bernard Chaud, p-dg d’IBN-One.

Partager cet article avec :