La production de bioplastiques va quintupler en cinq ans

Partager cet article avec :

European BioplasticsDans son dernier bulletin bimestriel, l’association European Bioplastics annonce que les capacités de production mondiales des bioplastiques vont quintupler en cinq ans, passant de près de 1,2 million de tonnes en 2011 à environ 6 millions de tonnes d’ici à 2016. Ces chiffres résultent de la mise à jour d’une enquête annuelle entre European Bioplastics et l’Institut des bioplastiques et biocomposites de Hanovre (Allemagne).
De loin la plus forte croissance émanera de biopolymères non biodégradables. En particulier, de solutions dites « drop-in » qui proposent des versions biosourcées de matières plastiques existantes comme le PE ou le PET. D’ailleurs, le PET partiellement biosourcé, utilisé notamment en emballage alimentaire, est déjà responsable d’environ 40 % de la capacité de production mondiale de bioplastiques. A l’horizon 2016, il devrait atteindre 80 % de la capacité totale de production de bioplastiques, à raison de 4,6 millions de tonnes.
De leur côté, les plastiques biodégradables afficheront également une croissance conséquente, de l’ordre de 70% d’ici à 2016. Les principaux contributeurs de cette croissance seront le PLA et le PHA, pour atteindre respectivement des capacités de 298000 tonnes (+60 %) et 142000 tonnes (+700%) en 2016.
Au plan géographique, l’étude souligne que l’Europe et l’Amérique du Nord restent des zones intéressantes en matière de R&D et de consommation. En revanche, c’est en Amérique du Sud et en Asie que seront favorisées les nouvelles implantations d’unités de production. Aussi l’association European Bioplastics invite les décideurs politiques européens à convertir leur intérêt déclaré en mesures concrètes. « Nous assistons à de nombreuses déclarations de soutien généraux au niveau de l’UE et dans les États membres », explique Andy Sweetman, président de Europen Bioplatics. « Il y a cependant un manque de mesures concrètes. Si l’Europe veut profiter de la croissance à tous les niveaux de la chaîne de valeur dans notre industrie, il est grand temps que les décisions correspondantes sont prises. »

 

Partager cet article avec :