La Nasa évalue les biocarburants

Partager cet article avec :

Des chercheurs de la Nasa ont démarré des tests en vol pour étudier les effets des biocarburants sur les performances des moteurs et sur les trainées et émissions de croisière générées en d’altitude (programme Access, Alternative Fuel Effects on Contrails and Cruise Emissions). Les études de l’agence américaine sont menées sur un DC-8 volant à 40 000 pieds (12km). Il est suivi par un Falcon HU-25 équipé de systèmes d’instrumentation et qui effectue des prélèvements à des distances allant de 300 pieds (90 m) à plus de 10 miles (16 km). Ces opérations sont réalisées dans un espace aérien restreint au-dessus de la Base d’Edwards, en Californie.
« Nous pensons que cette étude permettra de mieux comprendre la formation des traînées de condensation et de quantifier les avantages potentiels des carburants renouvelables en termes d’impact de l’aviation sur l’environnement », a déclaré Ruben Del Rosario, en charge du projet Fixed Wing.

Tests sur des acides gras dérivés de cameline

Pendant les vols d’essais, les quatre moteurs CFM56 du DC-8 seront alimentés par du carburant JP-8 classique, ou par un mélange 50-50 de JP-8 et de biocarburant obtenu à partir d’esters d’acides gras issus de cameline (plante oléagineuse). L’agence précise que, si les conditions météorologiques le permettent, elle envisage d’utiliser son Falcon pour étudier aussi les émissions d’avions de ligne volant dans cette région sud de la Californie.

Ces campagne fait suite à des essais au sol qui avaient été réalisés en 2009 et 2001. Cette nouvelle campagne de vols qui a commencé le 28 février devrait durer trois semaines. Une deuxième phase de vols Access est prévue pour 2014.

Partager cet article avec :