La grenade active contre le vieillissement ?

Partager cet article avec :
Des actifs de la grenade agiraient contre le vieillissement.
Des actifs de la grenade agiraient contre le vieillissement.

Amazentis SA, entreprise innovante qui exploite des découvertes scientifiques en matière de nutrition pour répondre à des problématiques de santé liées à l’âge, a annoncé en juillet une publication conjointe avec l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) dans Nature Medicine. Elle prouve que l’urolithine améliore la fonction mitochondriale et musculaire, augmentant ainsi la résistance et l’endurance musculaires au cours du  processus de vieillissement. Amazentis évalue actuellement l’urolithine A – qui pourrait devenir son produit phare – dans un premier essai clinique chez l’homme. Ses résultats sont attendus en 2017. L’urolithine A est un produit de la microflore intestinale, métabolite naturel du tanin ellagique, une catégorie de composés chimiques présents dans la grenade ainsi que d’autres petits fruits et les noix.

« L’administration orale d’urolithine A améliore la fonction mitochondriale en stimulant la mitophagie, un processus au cours duquel les mitochondries abîmées sont recyclées et remplacées par des mitochondries saines. Au fur et à mesure du vieillissement, la mitophagie décline dans les cellules, entraînant une réduction de la fonction mitochondriale dans les muscles des personnes âgées. C’est la principale cause d’affaiblissement musculaire lié à l’âge. Ces recherches suggèrent que l’urolithine A pourrait inverser le vieillissement musculaire », a déclaré un des coauteurs de l’article.

Le point sur les tanins ellagiques, selon Wikipédia

Les ellagitanins ou tanins ellagiques sont formés autour d’un sucre (glucose ou polyol dérivé du D-glucose) comportant plusieurs liaisons esters d’acide hexahydroxydiphénique (HHDP) (ou de ses dérivés DHHDP, acide chébulique). Ils sont produits à partir des gallotanins par couplage oxydatif C-2-C-2′ d’au moins deux unités galloyles. Avec plus de 500 composés, les ellagitanins forment le groupe le plus important de tanins. Après hydrolyse des liaisons ester, les acides diphéniques libérés se réarrangent spontanément en acide ellagique stable.

Partager cet article avec :