La France veut améliorer la conversion de la biomasse

Partager cet article avec :

L’Etat et le Commissariat général à l’investissement ont lancé le 23 décembre dernier l’appel à projets Chimie du végétal et matériaux biosourcés, rapporte l’Agence de l’Environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Cet appel, qui s’inscrit dans le cadre du programme des Investissements d’avenir, doit favoriser le développement de solutions technologiquement et économiquement viables pour la conversion de la biomasse. « Les projets concernés devront contribuer à mettre sur le marché de nouveaux produits biosourcés compétitifs et écoconçus obtenus à partir de biomasses résiduelles, de coproduits industriels, agricoles et forestiers, de microalgues ou de productions agricoles », indique l’Ademe.

Des produits prioritaires

Six catégories de produits sont perçues comme prioritaires : intermédiaires chimiques, tensioactifs, solvants, polymères, matériaux composites et biocarburants avancés. Selon l’Ademe, la « chimie du végétal et les matériaux biosourcés ont leur rôle à jouer dans la transition énergétique en apportant des réponses aux enjeux environnementaux et sanitaires des transports, peintures, cosmétiques, détergents, emballages… »
Cet appel à projets sera clôturé dans plus d’un an, au 13 février 2017. Mais des clôtures intermédiaires sont prévues dès cette année, les 25 février, 6 juin et 17 octobre.
Pour aller plus loin

Partager cet article avec :