La chimie verte évoquée dans les vœux du président Hollande

Partager cet article avec :
voeux
François Hollande a évoqué la chimie verte dans la présentation de ses voeux aux français.

La chimie du végétal va-t-elle devenir une priorité nationale ? C’est ce qu’a laissé entendre le président de la République dans la présentation de ses vœux aux français le 31 décembre dernier. Evoquant les atouts de la France pour réussir « Nous sommes un pays d’invention, d’innovation, de création, dans tous les domaines », il a tout d’abord cité « cette magnifique prouesse qu’a été la mise au point d’un coeur artificiel ». Actualité oblige ! Mais très vite, le président a mis en exergue trois autres domaines, dont « l’agriculture, avec la chimie verte ». A priori ce secteur a été retenu pour sa capacité à rayonner à l’international (tout comme le cœur artificiel), et à apporter des débouchés industriels et de la création d’emploi dans les dix prochaines années.

On conçoit que cette déclaration ait pu fâcher des poids lourds de notre économie comme la chimie traditionnelle ou la pharmacie. Ces industries n’ont pas été citées dans les vœux du président alors que leur contribution à l’économie du pays et à sa balance commerciale reste sans comme mesure avec ce que pourra apporter la chimie du végétal. Mais ces industries plus matures stagnent sur le sol français alors que la chimie du végétal bondit.

Messages subliminaux

Par cette évocation de l’agriculture en relation avec la chimie, François Hollande a-t-il voulu aller plus loin ? Lui seul pourrait s’en expliquer, mais l’on peut y voire une marque de confiance dans la bioéconomie qui gagnera du terrain en dépit de la disponibilité de ressources fossiles toujours plus variées. Ou encore un avertissement aux ennemis d’une agriculture plus efficace et productive et aux détracteurs de technologies d’avenir comme la biotechnologie ou la biologie de synthèse : le gouvernement de la France ne sera pas de leur côté.

Quelle que soit la profondeur du message une chose est sûre, la chimie du végétal aura reçu des vœux appuyés du plus haut sommet de l’Etat. Et ce n’est pas une si mauvaise façon de débuter l’année.

Partager cet article avec :