La BEI va financer la bioéconomie à hauteur de 400 M€

Partager cet article avec :

La Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé le 17 avril le lancement d’une nouvelle initiative de financement qui vise à mobiliser près de 1 milliard d’euros d’investissements dans les secteurs de l’agriculture et de la bioéconomie. Son concours s’élèvera à 400 millions d’euros.

Cette opération bénéficiera de la garantie du budget de l’UE au titre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), qui constitue un élément central du « Plan d’investissement pour l’Europe » mis en œuvre sous l’impulsion du président Juncker. Le champ d’application du FEIS a été élargi dans un nouveau règlement entré en vigueur début 2018 et comporte désormais une priorité sectorielle spécifique concernant l’agriculture durable et la bioéconomie en général.

La bioéconomie, moteur de l’économie européenne

« Les chaînes de valeur de l’agriculture et de la bioéconomie sont des moteurs essentiels de l’économie européenne », a déclaré Werner Hoyer, président de la BEI. « À l’aide de cette nouvelle initiative, la BEI entend renforcer son soutien à ce secteur. Je suis convaincu que ce prêt-programme spécifique renforcera la compétitivité et qu’il a le potentiel de créer des emplois d’avenir dans des zones majoritairement rurales et dans de petites villes sur tout le continent. De la sorte, il pourrait contribuer à freiner la migration des populations rurales vers les villes et, en combinaison avec d’autres mesures et projets, permettra de s’attaquer à la question du dépeuplement des régions rurales en favorisant le développement économique rural et régional. »

Des investissements jusqu’à présent trop modestes

Malgré sa taille et son importance pour l’économie européenne dans son ensemble, le secteur de l’agriculture et de la bioéconomie est principalement constitué d’entreprises et de coopératives qui investissent des montants relativement modestes, difficiles à cibler à l’aide de prêts directs, estime la Commission européenne. La BEI agit déjà au moyen de prêts intermédiés à bénéficiaires multiples pour soutenir, via des banques commerciales de toute l’Europe, la mise en œuvre de petits projets par des agriculteurs et de petites et moyennes entreprises intervenant le long des chaînes de valeur de la bioéconomie.

Ce programme de prêt constitue un premier projet pilote reproductible qui permettra de consentir des prêts directs d’un montant de 7,5 millions à 50 M€ pour financer des investissements du secteur privé (d’un montant compris entre 15 millions et 200 M€).

Les projets bénéficiant d’un financement au titre du prêt-programme seront mis en œuvre au cours de la période 2018-2022. Les investissements ciblés auront pour objectif de promouvoir une utilisation efficiente et durable des ressources et la réutilisation des sous-produits et de développer la propriété intellectuelle en soutenant les activités de recherche, développement et innovation du secteur privé.

La BEI en bref
Pour rappel, la Banque européenne d’investissement (BEI), dont les actionnaires sont les États membres de l’Union européenne (UE), est l’institution de financement à long terme de l’UE. Elle met à disposition des financements à long terme en faveur d’investissements viables qui contribuent à la réalisation des grands objectifs de l’UE. En 2017, la BEI a consenti 11 000 prêts pour un montant total de 1,3 milliard d’EUR à l’appui de l’agriculture et de la pêche.

Partager cet article avec :