Jet fuel biosourcé : Gevo étudie la construction d’une unité à Luverne

Partager cet article avec :
Démonstrateur de Silsbee au Texas.
Démonstrateur de Silsbee au Texas.

La société américaine Gevo annonce avoir conclu un protocole d’accord avec la compagnie aérienne allemande Lufthansa pour la fourniture de jet fuel biosourcé en provenance d’une future installation industrielle selon la technologie Alcohol-to-Jet fuel ou ATJ.

Dans le cadre de cet accord, Gevo escompte fournir du jet fuel ATJ à partir d’une unité qu’il envisage de construite à Luverne, dans le Minnesota. Sur ce même site, Gevo produit déjà de l’isobutanol et de l’éthanol par fermentation, qui serviront de matière première.

Pour l’heure, c’est à Silsbee au Texas que Gevo produit du jetfuel, de l’octane et des ingrédients pour l’industrie des plastiques, dans une bioraffinerie qu’il opère en collaboration avec son propriétaire South Hampton Resources.

Lufthansa achèterait jusqu’à 8 millions de gallons par an

Les termes de l’accord prévoient que Lufthansa achèterait jusqu’à 8 millions de gallons par an de jet fuel à Gevo (30 millions de litres), ou jusqu’à 40 millions de gallons sur une durée de 5 ans. Gevo précise que le prix de vente négocié contribuerait positivement au financement de cette première installation de taille commerciale de production d’hydrocarbures biosourcés.

Une technologie validée par la NASA

En mars 2015, la cleantech américaine avait déjà communiqué sur un accord avec la NASA pour ce même type de produit. L’agence spatiale souhaitait lui acheter du jetfuel renouvelable pour son Glenn Research Center basé à Cleveland, dans l’Ohio.

Partager cet article avec :