Jean-Marc Grognet, nouveau directeur du Genopole

Partager cet article avec :
Jean-Marc Grognet, nouveau directeur du Genopole. (c)CEA
Jean-Marc Grognet, nouveau directeur du Genopole. (c)CEA

L’Assemblée générale du Groupement d’intérêt public (Gip) Genopole a validé la nomination d’un nouveau directeur à la tête de Genopole. A compter du 1er février 2017, Jean-Marc Grognet prendra ses nouvelles fonctions en remplacement de Pierre Tambourin en place depuis 1998. Âgé de 60 ans, Jean-Marc Grognet était précédemment directeur de l’Institut d’imagerie biomédicale (I2BM) et du programme transversal « Technologies pour la santé » du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA).

Diplômé de la faculté de Pharmacie de l’Université Paris-Descartes (1980) et de l’Institut d’administration des entreprises de la Sorbonne (1984), Jean-Marc Grognet est titulaire d’un doctorat de pharmacologie moléculaire (Université Paris-Descartes, 1984) et d’une habilitation à diriger les recherches (HDR, Université Paris Descartes, 1998). Ayant fait l’essentiel de sa carrière au sein du CEA où il a occupé plusieurs postes à responsabilités, il est auteur de plus d’une centaine de publications et communications, ce qui lui a valu d’être nommé membre de l’Académie nationale de Pharmacie.

Spécialiste notamment des nanotechnologies et des biotechnologies, il a participé en 1991 à la création de la start-up SPI Bio devenue Bertin Pharma. Il est Président du groupe interministériel des produits chimiques depuis 2012 et membre du conseil d’enseignement de l’Institut national des sciences et techniques nucléaires depuis 2013.

Partager cet article avec :