Isoprénoïdes : Deinove conclut un accord avec Génoplante Valor

Partager cet article avec :
deinove
Emmanuel Petiot, directeur général de Deinove.

La société Deinove qui conçoit et développe une nouvelle génération de procédés industriels fondée sur les bactéries Déinocoques, annonce la signature d’un contrat d’option de licence sur un brevet de la société Génoplante Valor via INRA Transfert, la filiale de valorisation de l’Institut National de la Recherche Agronomique. Cette propriété intellectuelle qui a été générée dans le cadre d’un programme de recherche ANR Génomique labellisé Génoplante porte sur l’amélioration des voies de biosynthèse des isoprénoïdes. Elle sera mise en œuvre dans le cadre du programme Deinochem qui vise à renforcer les capacités naturelles des bactéries Déinocoques à produire des composés chimiques à partir de matières premières biosourcées. Deinove vise en particulier des dérivés de l’isoprène que l’on trouve dans des polymères (ex : l’isoprène dans le caoutchouc), l’alimentation animale, des crèmes cosmétiques, des parfums, des détergents ou dans certains médicaments anti-cancéreux.

Renforcer les propriétés naturelles des bactéries Deinococcus

« Nous sommes ravis de pouvoir bénéficier de l’exploitation de ce brevet sur les bactéries du genre Deinococcus. Les travaux de l’équipe de recherche de l’INRA, dirigée par Philippe Hugueney, devraient nous permettre d’avancer notre programme Deinochem grâce à l’accélération de nos développements dans le domaine des isoprénoïdes », commente Emmanuel Petiot, directeur général de Deinove. Il rappelle « Deinochem entre dans une étape décisive et nous venons d’annoncer un financement de près de 6 millions d’euros accordé par le gouvernement dans le cadre des Investissements d’Avenir et cet accord arrive à point nommé pour consolider Deinochem. Notre ambition est de faire émerger une filière d’excellence sur les marchés stratégiques de la chimie du végétal.»

Partager cet article avec :