Isooctane biosourcé : Global Bioenergies s’associe à Audi

Partager cet article avec :

Global Bioenergies vient d’annoncer la signature de deux ans de partenariat avec le constructeur automobile Audi en vue de développer la production d’isooctane à partir d’isobutène d’origine renouvelable. L’isooctane est une molécule « drop-in », qui présente l’avantage de pouvoir être mélangée aux essences fossiles, sans limite d’incorporation, afin de rehausser leur indice d’octane. C’est donc un additif biosourcé pour essence qui n’entre pas dans la même logique que le bioéthanol. Ce dernier est considéré comme un biocarburant avec une limite d’incorporation fixée à 7% en France.

Vers la production d’isooctane à 100% biosourcé

Dans ce partenariat, Global Bioenergies va fournir depuis son site pilote allemand du bio-isobutène, qui correspond à son programme de développement le plus avancé. L’isooctane sera ensuite produit par dimérisation de l’isobutène.

Thomas Buhl, directeur du Business Development de Global Bioenergies a déclaré : « Nous avions récemment annoncé le début de notre phase de pilote industriel au Fraunhofer CBP à Leuna, qui permettra la production d’isobutène haute-pureté pouvant être utilisé dans diverses applications. Un point crucial dans notre partenariat avec Audi consistera à fournir de l’isooctane dérivé de l’isobutène biologique produit par ce pilote ».

Global Bioenergies souligne qu’en Allemagne, il n’y a pas de majors pétroliers. Aussi ce sont les constructeurs automobiles qui ont préempté la recherche sur les carburants. D’où la préoccupation d’Audi de travailler sur de nouvelles essences pour assurer une performance et une compatibilité optimale avec ses moteurs, pour diminuer l’empreinte environnementale des véhicules, notamment au regard des émissions de CO2, et pour que les carburants partiellement biosourcés qu’il préconise soient bien obtenus à partir de ressources qui n’entrent pas en compétition avec la production alimentaire.

A noter que sur la durée du partenariat, le constructeur Audi aura la possibilité d’acquérir des actions Global Bioenergies correspondant à moins de 2% de son capital.

Partager cet article avec :