Isobutène : Global Bioenergies proche d’essais pilotes industriels

Partager cet article avec :
Installation de BioDemo à Bazancourt-Pomacle.
Installation de BioDemo à Bazancourt-Pomacle.

Global Bioenergies annonce « avoir atteint, et même nettement dépassé » en laboratoire, le premier objectif de productivité de son procédé de production d’isobutène biosourcé. Ces travaux entrent dans le cadre d’un projet baptisé BioMat+ en 2013 et qui s’était vu attribuer un financement dans le cadre du programme des Investissements d’Avenir de 5,2 millions d’euros au profit de Global Bioenergies (4 M€), Arkema (0,8 M€) et deux laboratoires du CNRS (0,4 M€). Ceci dans le cadre d’un budget total de 10,5 M€ dont 7,3 M€ portés par Global Bioenergies. L’absence de toxicité du produit,- qui ne s’accumule pas dans le fermenteur, puisque gazeux -, a également pu être observée concrètement lors de la conduite d’essais de fermentation de longue durée. Cet avantage clé ouvre la porte à la mise en œuvre d’un procédé de fermentation continu, qui correspondra à des coûts opérationnels réduits.

Des essais en fermenteur de 500 litres

Le procédé va désormais pouvoir passer en phase de pilotage dans une installation de 10 t/an, dotée d’un fermenteur de 500 litres. Ce pilote qui fait également partie du programme a été construit et installé dans le délai imparti sur le site de Pomacle-Bazancourt, en collaboration avec la société Agro-industrie Recherches et Développements (ARD) et son outil de démonstration BioDemo.

Denis Thibaut, directeur de la fermentation, a déclaré : « Ce résultat a été atteint par la conjonction de deux facteurs : la création de nouvelles souches plus performantes, et l’optimisation des conditions de fermentation grâce au déploiement dans nos laboratoires d’Evry d’une plate-forme de fermentation unique au monde. Elle comptait sept fermenteurs en 2013, et trente-cinq aujourd’hui. »

C’est en 2013 que l’Ademe a notifié son accord pour le financement du projet BioMA+. Ce programme porte sur le développement du procédé isobutène de Global Bioenergies, et sur l’utilisation de cet isobutène pour produire de l’acide méthacrylique, un composé utilisé notamment pour la fabrication de peintures acryliques. Le programme se déroule sur trois ans, du 1er octobre 2013 au 1er octobre 2016.

Partager cet article avec :