Isobutène : Global Bioenergies négocie sa première licence

Partager cet article avec :

La start-up Global Bioenergies annonce être en négociation avec un groupe industriel américain du Fortune 500, pour la signature d’un accord de licence sur une application spécifique du procédé de bio-production d’isobutène. Global Bioenergies avait signé en décembre 2010 un accord d’option de licence avec cette société. Il était stipulé que l’industriel bénéficierait de cette option pour une durée maximale de trois ans. Et si, durant cette période, Global Bioenergies atteignait un jalon technique dans le développement du programme isobutène, l’industriel pouvait alors déclencher une négociation exclusive. Ce jalon a été atteint et ce partenaire a décidé d’entamer cette négociation.

La discussion reste ouverte

« Deux éléments ont certainement été décisifs dans la prise de décision de notre partenaire industriel d’exercer son option : d’une part, la possibilité pour notre partenaire d’acquérir pendant notre collaboration une connaissance approfondie de notre technologie, et d’autre part la réussite de la récente levée de fonds de 23 millions d’euros pour financer la phase d’industrialisation du procédé de production biologique d’isobutène. A présent, la discussion est ouverte pour déterminer si nous pouvons aligner nos stratégies respectives par rapport à l’exploitation de cette technologie » a déclaré Thomas Buhl, responsable du business development chez Global Bioenergies.

Rappelons que ce procédé isobutène est passé en phase d’industrialisation en juillet 2013. Un pilote industriel est en cours d’installation sur la bioraffinerie de Pomacle-Bazancourt, près de Reims, dans le cadre d’un programme soutenu par l’Etat à hauteur de 5,2 M€ à travers les Investissements d’Avenir

Partager cet article avec :