Isobutanol : Gevo vend sa première licence à l’Argentin Porta

Partager cet article avec :
Laboratoires de Gevo à Englewood dans le Colorado.
Laboratoires de Gevo à Englewood dans le Colorado.

La société américaine Gevo a conclu un accord avec Porta Hnos SA (Porta) pour la cession d’une première licence de sa technologie de production d’isobutanol biosourcé. Cet accord conduira à construction de plusieurs usines d’isobutanol en Argentine en utilisant du maïs comme matière première.

Porta, société d’ingénierie et de construction, sera propriétaire de la première usine qui démarrera sa production dès 2017. L’usine devrait avoir une capacité de production jusqu’à cinq millions de litres d’isobutanol par an. Selon ses estimations du prix de vente de l’isobutanol dans les prochaines années, Gevo espère pouvoir générer environ 1 million de dollars de revenus annuels une fois que l’usine sera opérationnelle. Ceci grâce à des redevances et d’autres sources de revenus comme la vente de levure.

Un objectif de 4 usines d’isobutanol en Argentine
L’accord prévoit que Porta construira au moins trois autres usines d’isobutanol pour le compte de clients déjà présents dans la production d’éthanol.

« Porta est un partenaire unique pour Gevo. Il est censé être à la fois le titulaire d’une licence de production d’isobutanol directe, ainsi qu’un partenaire pour la construction d’autres usines d’isobutanol pour le compte de producteurs d’éthanol. Nous sommes ravis de tirer parti de leur expertise en ingénierie et construction et de leur présence en Argentine pour accélérer l’adoption de notre technologie isobutanol dans le pays, et potentiellement ailleurs en Amérique du Sud » a déclaré le Dr Patrick Gruber, chef de la direction de Gevo. Grâce à ce partenariat avec Porta, les montants d’investissements à déployer en ingénierie et business development par Gevo vont se trouver considérablement réduit dans la région.

L’isobutanol, molécule plateforme

Gevo a mis au point une technologie exclusive qui combine biologie synthétique, ingénierie métabolique, chimie et génie chimique pour la production d’isobutanol à partir de matières premières renouvelables. Cette molécule plateforme est ensuite utilisée pour la production de biofuels en remplacement des hydrocarbures fossiles, ou pour la production de produits chimiques biosourcés (paraxylène, solvants, butènes).

Partager cet article avec :