Isobutanol biosourcé : la procédé Gevo adapté par Praj disponible

Partager cet article avec :
Gevo Luverne
Unité de production de Luverne dans le Minnesota.

Le producteur américain de bioéthanol et de produits chimiques renouvelables Gevo a annoncé que son procédé propriétaire de production d’isobutanol à partir de canne à sucre et de mélasse est disponible sur le marché. Cette annonce, effectuée à l’occasion du BIO World Congress à Montreal (Canada), intervient suite aux récents développements de l’équipementier Praj pour adapter la technologie de Gevo pour ce type de matières premières, dans le cadre d’un contrat de co-développement initié en novembre 2015. « Nous sommes heureux de proposer cette technologie à nos clients mondiaux qui souhaitent bénéficier d’un revenu additionnel grâce à l’isobutanol. (…) Cette plateforme d’isobutanol est disponible en tant qu’option supplémentaire sur une unité existante d’éthanol ou en tant qu’usine à part entière », indique Patrick Gruber, p-dg de Gevo. Selon l’Américain, les premiers procédés nouvellement développés seront disponibles sur les usines de Praj en Inde, en Amérique du Sud et dans le sud-est asiatique à l’horizon 2019-2020.

La technologie Gevo sur base sucre déjà exploitée

Le développement effectué par Praj s’appuie sur le procédé de production d’isobutanol biosourcé par fermentation de sucres fermentescibles mis au point par Gevo il y a quelques années. Se revendiquant comme le seul producteur mondial de ce composé, il a récemment octroyé des licences d’exploitation de sa technologie sur base sucre à plusieurs sociétés, comme par exemple à Highlands EnviroFuels en 2014, ou encore à l’Argentin Porta Hnos en 2016.

 

Partager cet article avec :