Invista veut valoriser des déchets gazeux par fermentation

Partager cet article avec :

Le groupe américain Invista, producteur d’intermédiaires, de polymères et de fibres, et CPI, un centre britannique d’innovation technologique, viennent d’annoncer une collaboration pour le développement de nouvelles technologies de fermentation de gaz en vue de produire des composés chimiques industriels.
La collaboration mettra à profit les compétences d’Invista en biotechnologie et catalyse, et sa connaissance de l’industrie chimique, avec celles de CPI en développement de procédé et de mise à l’échelle. «  Invista considère que la biotechnologie a le potentiel d’améliorer de manière significative le coût et la disponibilité de plusieurs produits chimiques et matières premières qui sont utilisés dans des produits d’usage courant », a déclaré Warren Primeaux , président d’Invista Intermediates. « Nous voyons la fermentation de gaz comme une technologie clé permettant l’utilisation de matières premières intéressantes telles que des déchets gazeux industriels. »

A la recherche de coûts de production compétitifs
Nigel Perry, directeur général de CPI, a ajouté : « Compte tenu des avancées récentes et significatives dans le domaine de la biologie de synthèse, CPI estime que la technologie de fermentation de gaz est très prometteuse pour déverrouiller la production de produits de base sur le plan économique. Nous sommes impatients de collaborer à ce projet qui mettra à profit la synergie entre les positions de leader d’Invista et de CPI » .

Partager cet article avec :