Invista et SilicoLife se lancent dans le butadiène biosourcé

Partager cet article avec :

La société américaine Invista, producteur d’intermédiaires, de fibres et de polymères, et la société portugaise SilicoLife, spécialiste de biologie computationnelle, annoncent leur collaboration en vue de développer de nouveaux produits biosourcés. Les deux partenaires entendent co-développer leur propre plateforme technologique. Elle combinera les savoir-faire de SilicoLife en ingénierie métabolique in silico et en biologie de synthèse pour bâtir de nouvelles voies métaboliques en vue de produire des molécules chimiques dans des microorganismes. Invista apportera son savoir faire en chimie, en biotechnologie et en catalyse. L’un des premiers produits sur lequel les partenaires veulent se pencher est le butadiène. Cette oléfine en C4 est une matière première déjà utilisée dans sa version fossile par Invista pour produire des intermédiaires en C12 comme le cyclododécatriène (CDT), pour la production de polyamide-12 (nylon 12). Le butadiène est aussi l’un des intermédiaires clés de l’adiponitrile, lui-même intermédiaire de l’hexaméthylène diamine qui entre dans la composition du PA-6,6 (nylon 6,6).

Verdir ses gammes de produits

« Invista est constamment à la recherche d’approches novatrices pour faire progresser ses positions en biotechnologie », a déclaré Warren Primeaux, président d’Invista Intermediates. « Nous prévoyons que cette collaboration avec SilicoLife nous permettra d’accélérer notre calendrier de développement de nouveaux procédés biosourcés pour toute une gamme de produits chimiques industriels. Ceci nous aidera à améliorer encore davantage nos coûts et la durabilité de nos produits dans ce domaine ».

En début d’année, Invista avait déjà annoncé un accord avec la start-up de Seattle Arzeda, spécialiste de biologie de synthèse. Les travaux portent plus spécifiquement sur la mise au point d’enzymes.

Partager cet article avec :