Intermédiaires pharmaceutiques : Amyris fournira l’Indien Ipca

Partager cet article avec :

La société américaine Amyris fournira au laboratoire Ipca, basé à Mumbai en Inde, des building blocks (intermédiaires) pour la production de principes actifs pharmaceutiques. Les deux partenaires ont signé à cet effet une lettre d’intention. Amyris précise qu’un premier intermédiaire sera fourni à un coût très compétitif, offrant un avantage concurrentiel à Ipca dans la production d’un premier principe actif. D’autres développements devraient être engagés conduisant à la signature d’un accord définitif entre les deux sociétés et une extension de leur collaboration.

« Nous sommes heureux de signer cette lettre d’intention avec Ipca qui illustre notre capacité à résoudre des problèmes d’approvisionnement et de temps d’accès au marché pour des entreprises dans des secteurs très variés », a déclaré John Melo, président d’Amyris. « Le secteur de la biopharmacie offre une opportunité de croissance intéressante pour Amyris. Nous sommes en pourparlers avec plusieurs autres partenaires pour accroître notre présence dans ce domaine ».

Premier succès dans la synthèse de l’artémisinine
Plus tôt cette année, Amyris avait entrepris d’étendre son réseau de collaboration avec d’importantes sociétés pharmaceutiques dans le cadre de sa plateforme μPharm (microPharm). Cette initiative est née de l’expertise historique d’Amyris dans la pharmacie. La société a contribué à la fourniture par voie biologique d’acide artémisinique, un ingrédient clé de l’artémisinine pour lutter contre le paludisme. Or ce traitement semi-synthétique permet de s’affranchir d’une extraction d’artémisinine naturelle à partir de l’armoise annuelle et qui ne permettait plus de répondre aux besoins.

Partager cet article avec :