Inauguration du centre d’innovation d’Evertree à Venette

Partager cet article avec :
La halle applicative d’Evertree sur le site de Venette. (c)Evertree

La société spécialisée dans la valorisation de tourteaux d’oléoprotéagineux Evertree a officialisé le 10 juillet la mise en service de centre de R&D à Venette dans l’Oise. Cette installation va servir à finaliser le développement de SynerXiD, une gamme d’additifs issue de la valorisation de la fraction protéique des tourteaux de colza. La coentreprise entre le groupe Avril et la start up israélienne Biopolymer Technologies indique ces additifs pour résines permettent de réduire l’usage traditionnel de dérivés de formaldéhyde pour la production de panneaux de bois. « Nos premiers produits végétaux ont été testés avec succès à un niveau industriel dans la production de panneaux de bois aux Etats-Unis. Nos clients ont pu réduire efficacement le recours aux résines pétrosourcées, notamment celles contenant des formaldéhydes, sans altérer les process de fabrication et tout en conservant des standards de qualité et de performance », indique Fabrice Garrigue, président d’Evertree.

Un investissement conséquent

Ce projet a nécessité plus de 1,5 million d’euros d’investissement et a bénéficié de l’accompagnement de la SAS Pivert. S’étendant sur 1 000 m2, cette installation, qui a permis la création de 10 emplois, abrite plusieurs laboratoires (de chimie de la protéine, de caractérisation physico-chimique, et d’applications), une halle d’application dédiée à la fabrication de panneaux de bois pour les essais, et une halle de développement de procédés et de pilotage pour la production des additifs SynerXiD.

Evertree revendique actuellement mener plus de 50 projets d’innovation, que ce soit pour finaliser le développement de la gamme SynerXiD ou pour le lancement d’autres produits pour d’autres applications comme les matériaux, les adhésifs ou la cosmétique. Employant une quinzaine de collaborateurs, la société Evertree prévoit d’initier la construction d’une usine de production d’une capacité de 50 000 t/an courant 2018 en Seine-Maritime. Cette unité devrait être achevée et mise en service à l’horizon 2020.

 

Partager cet article avec :