IFP Energies nouvelles rend hommage à Yves Chauvin

Partager cet article avec :
Yves Chauvin et son équipe à l'IFP.
Yves Chauvin et son équipe à l’IFP.

IFP Energies nouvelles (IFPEN) rend hommage à Yves Chauvin, décédé ce 27 janvier 2015, ingénieur et directeur de recherche IFPEN de 1960 à 1995. Lauréat du prix Nobel de Chimie 2005, Yves Chauvin a réalisé des avancées scientifiques majeures dans le domaine de la chimie, au service de l’innovation. Ses recherches ont permis l’émergence d’une école française de la catalyse homogène de réputation mondiale et ont abouti à des réalisations industrielles s’inscrivant dans une chimie plus durable. » Au sein d’un organisme de recherche appliquée comme IFPEN, Yves Chauvin a toujours su allier une double approche académique et industrielle. Ses découvertes sur le mécanisme de la métathèse des oléfines* ont révolutionné la chimie organique et la catalyse, et ont permis des applications industrielles dans des domaines très variés comme le raffinage, la production de plastiques ou la pharmacie. Ses travaux ont apporté des améliorations considérables dans les procédés catalytiques en minimisant la consommation de catalyseur tout en améliorant la sélectivité des réactions. Ils illustrent parfaitement comment une science fondamentale peut être appliquée au bénéfice de l’économie et de l’environnement.

En 2005, Yves Chauvin recevait le Prix Nobel de Chimie, la plus haute distinction scientifique mondiale. Une récompense qui honorait la qualité exceptionnelle des résultats de ses recherches, leur rayonnement dans la communauté scientifique internationale et leur portée industrielle, sociétale et environnementale.

Par ailleurs, Yves Chauvin a toujours été très soucieux de la formation des jeunes chercheurs. Il a dirigé, au sein d’IFPEN, de nombreuses thèses. Cette attention particulière à la transmission du savoir, de l’expérience et de la curiosité scientifiques a marqué une jeune génération de chimistes. L’une de ses anciennes étudiantes, Hélène Olivier-Bourbigou, responsable des recherches en catalyse moléculaire à IFPEN, a reçu le prix de la Femme scientifique Joliot-Curie 2014 et est reconnue parmi les meilleurs experts mondiaux de sa discipline.

Le 21 janvier dernier, Yves Chauvin était élevé à la dignité de Grand-Croix dans l’Ordre national du Mérite. Un dernier hommage à cet homme de science dont l’esprit de pionnier, la passion, la persévérance, le génie et la modestie ont conduit aux plus hauts niveaux scientifiques « .

Source IFPEN

*Qu’est-ce que la métathèse des oléfines ? :  » deux couples de danseurs qui se mettent en carré puis échangent leurs partenaires respectifs « 

La réaction de métathèse des oléfines (du grec μετα qui signifie transposition) a été découverte en 1931 lors de la dimérisation du propène (un hydrocarbure insaturé alcène issu du pétrole) qui conduit à la formation d’éthylène et de butène. Cependant, les rendements étaient très faibles et les conditions de chauffage drastiques (plus de 700°C !) ne permettaient pas une utilisation industrielle. Dans les années 60, des scientifiques américains ont amélioré ce procédé en ajoutant des métaux de transitions tels que le tungstène (W) ou le molybdène (Mo) sans pour autant comprendre le mécanisme de la réaction ni comment l’appliquer comme outil de synthèse en chimie. C’est là que le génie de Yves Chauvin intervient. En 1971, il propose un mécanisme expliquant l’intervention du métal dans la métathèse des oléfines qui peut être schématisé par « deux couples de danseurs qui se mettent en carré puis échangent leurs partenaires respectifs pour conduire à deux nouveaux couples de danseurs ».
Cette hypothèse fut confirmée par l’américain R. R. Schrock en 1980. Ces découvertes ont conduit à l’élaboration de nombreux catalyseurs de métathèse dans les années 90. Aujourd’hui, ces catalyseurs sont très utilisés en synthèse organique car ils permettent de simplifier considérablement les voies de synthèse pour la fabrication de nouveaux médicaments et trouvent également de nombreuses applications dans le développement de nouveaux matériaux (polymères).

Partager cet article avec :