IDEEL lance un programme de recherche sur la valorisation du CO2

Partager cet article avec :
La plateforme PPI à Solaize.
La plateforme PPI à Solaize.

L’Institut de Transition Energétique IDEEL a annoncé en juillet le lancement de son programme de recherche sur la valorisation du CO2 au travers de plusieurs actions ambitieuses. D’une part, des laboratoires dédiés vont accueillir plusieurs pilotes expérimentaux, l’objectif étant de tester des procédés de valorisation du CO2 dans des conditions pré-industrielles. IDEEL met donc en place des laboratoires dédiés à cette problématique de valorisation du CO2 au sein de la plate- forme d’innovation collaborative Axel’One PPI (Procédés Innovants)

D’autre part, l’institut va créer l’Observatoire national des sources industrielles du CO2, dont le rôle sera d’identifier les solutions les plus prometteuses, tant d’un point de vue économique qu’environnemental au vu des émissions industrielles.

Pour mener à bien l’ensemble de ces travaux, IDEEL peut compter sur le soutien de l’Ademe pour le projet Valorco et sur celui de BPIfrance et du Grand Lyon pour le projet FUI VALCO2 II (labellisé par le pôle Axelera). Ces deux projets démarrent en 2014 pour une durée de 4 ans.

« Le passage à l’échelle pré-industrielle, et surtout l’utilisation de CO2 non pur, représentatif des émissions industrielles, sont des défis majeurs. C’est une condition essentielle pour faire passer les technologies du laboratoire à la réalité industrielle, et c’est justement là qu’intervient IDEEL », a expliqué Eglantine Flottes, responsable du département Energie d’IDEEL.

VALORCO et VALCO2 II : Focus sur 2 projets innovants

Le projet Ademe VALORCO, porté par Arcelor Mittal, consacre un budget total de plus de 17 M€ à la réduction et à la valorisation des émissions de CO2 de l’industrie sidérurgique. Parmi une dizaine de partenaires, dont IFP Energies nouvelles, IDEEL va évaluer la faisabilité et l’intérêt de la production d’acide formique par électro-réduction.

Le projet FUI VALCO2 II, porté par Solvay, étudie trois voies de valorisation du CO2 pour former tant des matières premières pour l’industrie chimique que des vecteurs énergétiques. Le projet représente un budget global de 3 M€. Les travaux d’IDEEL, financés par BPIfrance et le Grand Lyon, vont étudier deux solutions : la production d’acide formique et de carbonates d’alkyle.

Dans chacun de ces projets, au-delà de l’expérimentation sur pilotes, IDEEL apporte son expertise pour évaluer l’intérêt économique et environnemental de ces solutions, condition essentielle pour le développement de ces nouvelles filières. « Aujourd’hui, le modèle économique de la valorisation du CO2 reste à inventer » estime Eric Larrey, directeur général d’IDEEL. Enfin, le projet VALCO2 intègre l’Observatoire du CO2, structure créée par IDEEL à l’initiative d’IFP Energies nouvelles.

Création d’un Observatoire français des sources industrielles du CO2

Aujourd’hui, les principaux émetteurs de CO2 sont tenus de publier leurs émissions en tonnes de CO2 par an. Malheureusement, ces données ne sont pas exploitables en termes de valorisation car il est difficile de définir sous quelle forme / aspect se présente le CO2 : concentration dans les fumées, présence de polluants, stabilité dans le temps, etc. Au-delà du recensement et de la caractérisation des émissions industrielles, l’Observatoire se veut un réel outil d’aide à la décision et va proposer la meilleure voie de valorisation en fonction des caractéristiques du CO2 et du site concerné.

IDEEL entame dès à présent la réalisation de cet outil imaginé par IFP Energies nouvelles, en s’appuyant sur ses réseaux privilégiés : partenaires des projets VALORCO et VALCO2 II, collectivités et industriels de la région Rhône- Alpes.

Source IDEEL

Partager cet article avec :