Global Bioenergies publie ses comptes 2014

Partager cet article avec :
Marc Delcourt, président de Global Bioenergies.
Marc Delcourt, président de Global Bioenergies.

Le groupe Global Bioenergies, constitué de Global Bioenergies S.A. et de sa filiale allemande 
Global Bioenergies GmbH détenue à 100%, publie pour la première fois ses comptes annuels sous forme consolidée. En 2014, les produits d’exploitation se sont établis à 3166 k€, contre 1179 k€ un an plus tôt. Les charges d’exploitation ont progressé de 61% à 12666 k€ en 2014. « Les charges d’exploitation augmentent par rapport à l’exercice précédent, principalement du fait de la croissance de l’effectif salarié passé de 47 à 68 au cours de l’exercice 2014, et des frais liés aux études externes dédiées à l’industrialisation qui représentent la plus forte hausse, ce qui traduit les efforts accrus de Global Bioenergies pour installer son pilote à Pomacle-Bazancourt et son démonstrateur à Leuna en Allemagne » explique le groupe. « La filiale allemande, dont la première mission est d’installer et d’exploiter le démonstrateur industriel, a pris de l’ampleur et représente désormais près de 15% des charges d’exploitation du groupe, contre seulement 0,7% en 2013 ».

Trésorerie brute de 12,8 millions d’euros au 31 mars

Sur l’exercice, la perte nette ressort à 7,6 millions d’euros à comparer à une perte de 5,2 M€ en 2013. Compte tenu de la variation de trésorerie sur l’exercice 2014 (-8,1 M€), la trésorerie brute s’établit à 15,6 M€ au 31 décembre 2014. La trésorerie brute au 31 mars 2015 atteint 12,8 millions d’euros (donnée non auditée).

Parmi les faits marquants de l’exercice 2014, Global Bioenergies rappelle la signature d’un partenariat avec le constructeur automobile allemand Audi le 21 janvier pour développer la production d’isooctane biologique, comme additif pour essence.

Global Bioenergies s’est vu délivrer six premiers brevets couvrant des étapes essentielles de ses bioprocédés.

La société a réceptionné dans l’année son pilote industriel sur le site de Pomacle-Bazancourt. Désormais pleinement opérationnel, il permettra de valider la technologie à une échelle supérieure, et de produire des lots d’isobutène biologique destinés à divers industriels, au premier rang desquels Audi et Arkema.

Fin 2013, l’Etat allemand avait accordé à Global Bioenergies GmbH  une subvention de 5,7 millions d’euros pour construire un démonstrateur industriel sur le complexe pétrochimique de Leuna. Ce démonstrateur, d’une capacité 10 fois supérieure à celle du pilote de 
Pomacle-Bazancourt, permettra de produire de l’isobutène de très haute pureté.

Le procédé isobutène en phase pilote

Global Bioenergies
Global Bioenergies utilisera un pilote du Fraunhofer Institute à Leuna.

L’ingénierie de ce démonstrateur a été réalisée par le groupe Linde. La fin des études d’ingénierie et le démarrage de la construction ont été annoncés en mars 2015, concomitamment à l’obtention d’un prêt de 4,4 M€ venant compléter le financement du démonstrateur. « Notre procédé Isobutène s’acclimate bien dans l’environnement industriel de Pomacle-Bazancourt » a déclaré Marc Delcourt, p-dg de Global Bioenergies. « Nos regards se tournent maintenant vers l’Allemagne, où notre démonstrateur est en construction, dernière étape avant l’exploitation commerciale. Nous travaillons déjà concrètement sur plusieurs projets d’implantation d’usines, en interaction avec différents acteurs industriels. »

Partager cet article avec :