Global Bioenergies produit du pétrole renouvelable en Allemagne

Partager cet article avec :
Echantillon d'hydrocarbure liquide renouvelable.
Echantillon d’hydrocarbure liquide renouvelable.

Global Bioenergies annonce qu’il vient de produire, dans un pilote de l’Institut Fraunhofer sur le site de la raffinerie de Leuna près de Leipzig en Allemagne, un pétrole renouvelable composé d’un mélange d’hydrocarbures légers. Il a été obtenu a partir d’un lot d’isobutène biosourcé produit et purifié sur le site d’ARD à Bazancourt-Pomacle près de Reims, et convoyé en conteneurs pressurisés à l’Institut Fraunhofer. Un lot du même type avait été livré à Arkema à Saint-Fons pour produire de l’acide méthacrylique biosourcé.

Le lot envoyé à Leuna a été traité selon un procédé catalytique permettant d’assembler des molécules d’isobutène entre elles. Il a permis de produire un mélange composé d’isooctane (dimère), d’isododécane (trimère), d’isocétane (quadrimère), ainsi que des oligomères. Tous ces composés étant associés à des marchés importants :

–  L’isooctane constitue le carburant-étalon pour les moteurs à essence et correspond à du « super 100 » quand on l’utilise pur.

–  L’isododécane est l’une des très rares molécules biosourcées susceptible de convenir comme carburant d’aviation ; son homologation comme « bio-kérosène » est en cours aux Etats-Unis.

–  L’isocétane est un carburant lourd qui peut s’utiliser comme additif dans les moteurs diesel.

–  Les oligomères servent dans la fabrication des lubrifiants industriels.

Selon Rick Bockrath, vice-président pour le génie chimique de Global Bioenergies, l’enjeu sera maintenant d’arriver à séparer ces mélanges de molécules. «  Obtenir de l’isooctane de haute pureté est l’un des objectifs prioritaires de notre alliance avec Audi » a-t-il ajouté

Global Bioenergies a récemment annoncé la mise en chantier en Allemagne d’un démonstrateur industriel ayant une capacité de production de 100 tonnes par an, ultime étape avant l’exploitation commerciale à grande échelle de son procédé. Il comprendra la production d’isobutène gazeux et de ses dérivés.

Partager cet article avec :