Gazéification de déchets : Enerkem prêt à se déployer en Europe avec AkzoNobel

Partager cet article avec :
Enerkem
Pilote installé à Sherbrooke au Québec.

Le groupe québécois Enerkem, producteur de biocarburants et produits chimiques à partir de déchets, vient de signer un accord avec le groupe AkzoNobel, leader mondial des peintures et revêtements et fabricant de produits chimiques de spécialité. Ensemble ils souhaitent explorer le potentiel d’un développement d’usines de produits chimiques à partir de déchets en Europe, en utilisant la technologie de gazéification d’Enerkem. Dans ce cadre, Enerkem accordera une licence d’exploitation de sa technologie. Les détails de cette entente et les sites définitifs des futures usines sont en cours de discussion.

Economie circulaire

« L’expansion internationale d’Enerkem fait écho au démarrage de notre usine commerciale à pleine échelle d’Edmonton qui a transmis un signal fort que notre technologie est prête à être déployée partout dans le monde, a expliqué Vincent Chornet, président d’Enerkem. Nous sommes heureux de travailler avec AkzoNobel pour développer de nouveaux produits et usines en Europe. Avec notre solution de rechange moins chère que l’incinération et l’enfouissement, nous aidons les fabricants de produits chimiques à offrir des produits faits à partir de déchets et de sources renouvelables plutôt que de pétrole. Cela nous permet aussi de contribuer à la transition vers une économie circulaire. »

« En produisant du gaz de synthèse à partir de déchets, nous aurons une matière première durable et concurrentielle pour l’industrie des produits chimiques qui cadrera tout à fait avec l’approche Planet Possible d’AkzoNobel en matière de fabrication durable », a ajouté Peter Nieuwenhuizen, directeur de l’innovation et des partenariats d’AkzoNobel.

Partager cet article avec :