Fermeture annoncée de la papeterie Stora Enso à Corbehem

Partager cet article avec :

La papeterie Stora Enso de Corbehem dans le Pas-de-Calais, qui emploie 350 personnes, va fermer en juin prochain, faute de repreneur. Cette information a été recueillie par l’AFP auprès de Jacques Olzowski (FO), à la sortie d’un comité d’entreprise extraordinaire. « On ne sait pas si c’est fin juin, ou début juin, que ce sera fermé, le 21 janvier il y a aura un CE pour ouvrir des négociations sur le plan social. C’est tout ce qu’ils nous ont dit », a-t-il ajouté.

Depuis 2012, la papeterie de Corbehem était sur la sellette et le groupe avait annoncé son intention de la vendre. Une offre de reprise avait été formulée, mais elle n’a finalement pas abouti. Le candidat avait reconnu la qualité des installations et du personnel mais « il a été considérablement freiné par le contexte de marché du papier couché, notamment en raison de la forte chute de la demande, en raison de la montée en puissance de tout ce qui est technologies numériques », a indiqué un porte-parole de la société, la papeterie de Corbehem étant spécialisée dans la fabrication de papier couché ou papier glacé, utilisé pour la fabrication de catalogues et dans la publicité.

Suppressions d’emplois en Europe et dans la monde

En juin 2013, le papetier indiquait déjà qu’il allait supprimer 2 500 emplois, principalement en Finlande (650 postes) et en Suède (750 postes) afin de répondre à la « faiblesse de l’économie européenne » et à « la mauvaise rentabilité » de la compagnie. Dans le reste de l’Europe, la suppression annoncée était de 850 emplois au total et de 250 emplois, hors d’Europe.

L’industrie papetière française connaît une période de sérieuses difficultés dans un marché fortement dégradé, accumulant plusieurs années de recul des ventes, notamment dans les secteurs de la presse écrite et de l’emballage. De la production de pâte à papier à la transformation et distribution de papiers et cartons, en passant par le recyclage, la filière papier carton en France représente 30 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 136 000 salariés.

Source AFP

Partager cet article avec :