Fermentalg produira ses premiers lots de DHA avant la fin 2016

Partager cet article avec :

Fermentalg veut s’imposer comme un acteur mondial de la production industrielle de molécules d’intérêts à partir des microalgues.

A l’occasion de la présentation de ses comptes du 1er trimestre, la société a annoncé que son nouveau plan stratégique a été avalisé par le conseil d’administration.  Il vise à commercialiser 5 molécules d’intérêt ou produits cibles entre 2016 et 2020. En tête de liste figure le DHA (oméga-3) dont les premiers lots seront produits avant la fin de l’année. La société vient ainsi de signer l’accord sécurisant les capacités de production et finalise en parallèle l’optimisation de son process book. La commercialisation sur le marché de la nutrition humaine sera assurée, en Europe, par Oleon dans le cadre de l’agrément « Novel Food » obtenu en 2015.

Fermentalg a confirmé également le nouveau calendrier de construction de son Unité de Développement Industriel (UDI) sur son site de Libourne (Gironde). La livraison du bâtiment est prévue mi-2016 et la mise en service, calée sur le démarrage de la production en propre, est prévue en 2018. L’investissement total alloué à ce programme est de 23 M€.

Une situation financière robuste au premier semestre

Dans la continuité de l’année 2015, la société a annoncé qu’elle disposait, à la fin mars 2016, « d’une situation financière saine et robuste pour accompagner sereinement sa stratégie de développement » avec une trésorerie brute de 25,4 M€. Sur la période, 67 k€ de revenus issus de ses partenariats ont été enregistrés, contre 225 k€ au 1er trimestre 2015.

Les 5 molécules clés de Fermentalg

  • DHA : acide gras essentiel (oméga-3) très recherché pour son implication dans la prévention de nombreuses maladies. L’action du DHA est ainsi reconnue pour ses effets bénéfiques au niveau du cerveau (élaboration, développement sain et croissance des facultés intellectuelles) et du cœur (réduction des triglycérides et du cholestérol et des risques cardiovasculaires).
  • DHA+ : il partage tous les avantages du DHA avec une concentration plus élevée en acide gras essentiel et des concentrations plus faibles d’acides gras saturés pour des applications à très haute valeur ajoutée.
  • BM Bastille : cette biomasse entière, utilisée pour produire la phycocyanine, offre aussi des débouchés complémentaires grâce à sa haute teneur en protéines, glucides complexes, minéraux, vitamines et antioxydants. Il s’agit d’une alternative à la spiruline.
  • Phycocyanine : pigment bleu naturel, la phycocyanine est la seule molécule actuellement autorisée pour une utilisation dans l’alimentation, aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis. Elle présente également des propriétés fluorescentes, offrant des applications en imagerie médicale ainsi que des allégations nutritionnelles et de santé ouvrant vers des débouchés potentiels en nutraceutique.
  • Astaxanthine : pigment antioxydant très actif, c’est l’un des produits issus des microalgues les plus connus sur le marché. L’astaxanthine naturelle est utilisée principalement en nutraceutique et sur le marché des compléments alimentaires. Le marché connait une très forte croissance et offre de fortes possibilités de développement.
Partager cet article avec :